RTBFPasser au contenu

Tarmac

Drake se retire de la liste des nominés pour les Grammy Awards, la faute à l’institution ?

New Look Wireless Festival – Day 1
07 déc. 2021 à 16:534 min
Par Johanna Bouquet avec AFP

Drake a décidé de snober les Grammy awards, la messe des récompenses dans l’industrie de la musique. Il a expressément demandé que ses deux nominations – l’une pour l’album rap de l’année pour "Certified lover boy" et l’autre pour la musique rap de l’année pour son son "Way 2 sexy", en featuring avec Future et Young Thug – soient retirées. Et ni le rappeur canadien, ni son équipe n’ont expliqué les raisons de ce retrait. Mais ce n’est pas la première fois que Drake pointe du doigt l’institution des Grammy. Et il faut dire que n’être sélectionné que dans la catégorie rap quand tes sons sont parmi les plus écoutés au monde, ça pique un peu.

Alors, la faute à l’institution ?

Tensions récurrentes

L’artiste s’est à de multiples reprises pris le bec par le passé avec l’Académie, qu’il accuse de le snober. 

Une source proche de l’artiste a indiqué que cette décision avait été prise d’un commun accord par Drake et son équipe et que les organisateurs des Grammy Awards avaient accepté. Une source de l’Académie du disque a confirmé ces détails à l’AFP et les nominations de Drake avaient disparu de la liste figurant sur le site officiel des Grammy Awards. Mais comme l’explique Variety qui a en premier annoncé l’information, la demande de retrait de la liste des nominés par un artiste est assez inhabituelle. 


►►► A lire aussi : Astroworld tourne au drame : plaintes déposées contre Travis Scott et Drake


Comme l’explique le média américain, le processus de sélection est clair. Lorsqu’un artiste souhaite faire partie des nominés, son label envoie les projets. Si l’artiste ne le souhaite pas, alors les projets ne sont tout simplement pas soumis. Donc le timing est assez étrange. Pourquoi maintenant et qu’est ce qui a changé ?

Drake a beau avoir été sélectionné parmi  les candidats en lice pour deux prix, il a été royalement ignoré dans les catégories généralistes, de loin les plus en vue, lors des nominations le mois dernier.

Pourquoi sélectionner Drake uniquement dans les catégories rap et non dans la catégorie album de l’année ou musique de l’année ? On peut comprendre que la question se pose. Toutefois, la liste des nominés pour la catégorie album de l’année présente bien au moins un artiste rap avec Lil Nas X et son album Montero.

Une institution partiale ?

Mais le fait est que le hip-hop, de manière générale, est, à ce jour, le genre musical le plus streamé sur les plateformes d’écoutes. Comme le rappelle 20minutes.fr, en France cette année encore les 10 artistes les plus écoutés sont rappeurs, à commencer par Jul, SCH, Ninho et Damso.

Quant à la méthode de sélection des artistes et des catégories pour les Grammy, ce n’est pas la première fois que l’institution est remise en question.

Une institution obsolète et raciste ?

Déjà en 2020, comme l’indique Variety, Drake avait pris position après que The Weeknd n’ait pas été sélectionné lors de la dernière édition, alors que son album cartonnait. A ce moment, il appelait à une refonte complète de l’institution et disait sur ses réseaux : "Je crois qu’il faut arrêter d’être choqué chaque année par une déconnexion entre une musique qui a de l’impact et ses récompenses et simplement accepter le fait que ce qui fut un temps la plus importante forme de reconnaissance puisse ne plus avoir aucun intérêt pour les artistes qui existent aujourd’hui et ceux qui viendront après". Bref, Drake indiquait déjà clairement que les Grammy c’était l’ancien monde.

Une rancoeur tenace. Dans une interview en 2017, il avait accusé les Grammys de le cantonner dans la catégorie des rappeurs parce qu’il est noir.

Lors de la cérémonie 2019, Drake avait une nouvelle fois reproché aux Grammys de ne pas traiter les artistes de hip-hop noirs à leur juste valeur. "C’est un secteur qui dépend parfois d’un petit groupe de personnes ne comprenant pas ce qu’un gamin métis venu du Canada peut avoir à dire", avait-il lancé en recevant son seul prix de la soirée. D’autres artistes noirs, comme The Weeknd, Frank Ocean et Jay-Z, ont également fustigé les choix des Grammys ces dernières années, les accusant de laisser les musiciens noirs de côté. 

Un manque de transparence

En effet, plusieurs artistes ont taclé le processus de sélection des Grammy réalisée à huis clos, pointant ainsi un manque de transparence. Beaucoup dénoncent une procédure opaque, comme le rappelle Le Monde. The Weeknd n’avait pas hésité à taxer l’institution de "corrompue"

Par le passé, le processus de sélection consistait en un petit groupe d’experts musicaux (une quinzaine de personnes) qui décidait à huis clos des nominés et des catégories dans lesquelles ils étaient nominés.

Face à la polémique, l’institution qui date de 1958, a décidé de changer la procédure. Ce sont désormais plus de 11.000 membres votants de l’académie qui opèrent la sélection, rappelle Le monde.

Quant à la catégorie de sélection, là aussi la polémique existe depuis plusieurs années. En effet, certains artistes semblent cantonnés aux genres rap, R’n’B ou hip-hop de manière générale et peu souvent nominés dans des catégories plus générales, mais aussi plus en vue, comme celle de l’album ou encore du son de l’année, comme le résume Le Monde. 

On ne connaît pas encore les raisons exactes de cette demande de Drake. Mais depuis ce lundi, il ne fait plus partie de la liste des nominés pour le meilleur album rap et la meilleure performance rap. La 64e cérémonie des Grammy Awards doit se tenir à Los Angeles le 31 janvier.

Sur le même sujet

04 avr. 2022 à 08:06
1 min

Articles recommandés pour vous