RTBFPasser au contenu

Tipik

Douze ans après les faits, l’assassinat de Christian Maréchal reste un mystère

Douze ans après les faits, l’assassinat de Christian Maréchal reste un mystère
12 nov. 2019 à 10:20 - mise à jour 12 nov. 2019 à 10:201 min
Par Lucy Dricot

En mars 2007, Christian Maréchal, le chef de la police municipale de Chambourcy, est retrouvé mort à son domicile. Il baigne littéralement dans son sang et l’autopsie dira qu’il a été lardé de 18 coups de couteau.

L’enquête confiée à la police de Versailles a creusé plusieurs pistes, soupçonnés plusieurs individus, mais n’a toujours pas identifié l’auteur des faits. Vit-il encore ici en toute quiétude ? A-t-il fui loin du théâtre de ces violences ? Quel était son mobile ? Retour sur une affaire qui demeure à ce jour non-élucidée.

Plusieurs pistes

Très vite, les proches de la victime orientent les enquêteurs vers une première piste : Christian Maréchal connaissait son agresseur. La porte était ouverte, ce qui était inhabituel. Il a probablement ouvert la porte à quelqu’un qu’il connaissait. De plus, aucune trace de lutte n’a été découverte, ce qui est plutôt étonnant lorsqu’on sait que Christian Maréchal faisait 110 kilos pour 1m80.

Autre piste : Christian Maréchal avait confié à une amie avoir une liaison extraconjugale. Le meurtre est-il un crime passionnel ?

Lorsqu’on apprend qu’un collègue du chef de la police a envoyé des lettres anonymes contre son supérieur, on croit avoir trouvé le coupable idéal. Existe-t-il un lien entre l’assassinat et l’ambiance délétère qui régnait à la mairie de Chambourcy ? Qui pouvait en vouloir à Christian Maréchal ? Était-il pris en étau entre les différents protagonistes politiques ?

Aujourd’hui, les investigations se poursuivent. L’enquête peut encore aboutir.

► “Non élucidé”, une émission présentée par le journaliste Arnaud Poivre d’Arvor et l’ancien patron de la PJ de Versailles, Jean-Marc Bloch ; à ne pas manquer ce lundi 18 novembre à 20h30 sur la Deux.

Articles recommandés pour vous