RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

Dour : le festival borain, un véritable laboratoire et une prestigieuse vitrine pour des stars en devenir

16 juil. 2022 à 13:33Temps de lecture1 min
Par Kevin Dero, sur base d'un reportage de David Brichard

Le festival de Dour est en pleine effervescence ce week-end. Un festival de musique qui est aussi un laboratoire de découverte de nouveaux talents.

Nous faisons ainsi la découverte de Toucan. Premier groupe de la journée du jeudi. La formation a eu la confiance des organisateurs et leur prestation représente donc un accomplissement pour ces amoureux de la musique. "Pour le projet, c’est un gros plus. Une carte de visite pour le futur" explique un membre du groupe.

Rêve

Véritable laboratoire, Dour accueille 250 noms. David Nunmwami est aussi de la partie cette année sur la plaine boraine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça l’enchante. "Ça reste quand même un rêve. Un rêve d’enfant, d’aller un jour à Dour. Il y a une ferté, une excitation… C’est génial ici !", s’enthousiasme le jeune artiste.

De monde au portillon

David Brichard a rencontré un des programmateurs du prestigieux festival wallon. Toute l’année, il déniche des pépites musicales un peu partout dans le monde. "Quand on va à un concert et qu’on "se prend une claque" comme on dit, on ne réfléchit pas. On y va, on veut montrer ça au public de Dour". Mais, confie l’expert musical, impossible pour eux de tout écouter, de donner un feed-back à tous les artistes voulant jouer à Dour. Car ce sont 10.000 propositions que les organisateurs reçoivent par an. Un véritable succès pour un festival à l’aura importante et qui, à chaque édition, fait découvrir des stars en devenir.

Sur le même sujet

Brexit : forte diminution des artistes britanniques programmés dans les festivals en Europe

Musique

Dour 2022 : quelle gestion des déchets après le festival ?

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous