La Grande Forme

Douleurs musculaires ou articulaires : quelles plantes pour les soulager ?

Le cassis : une plante anti-inflammatoire

© Getty Images

Les douleurs musculaires et/ou articulaires concernent énormément de monde. Que ce soit les plus jeunes qui font trop d’effort, ou les personnes plus âgées qui souffrent d’arthrose. Pour soulager ces douleurs, il existe des remèdes naturels à base de plantes. Ellen Desmecht, de l'herboristerie Desmecht à Bruxelles nous explique tout. 

Pour lutter contre les douleurs articulaires et musculaires, il existe plusieurs solutions naturelles. Il y a trois différentes possibilités, mais rien n’empêche de les combiner pour augmenter leur efficacité.  

  • Se désacidifier le corps

La première chose qu’on peut faire (et que beaucoup de personnes oublient) c’est de se désacidifier le corps. Un corps qui a stocké trop d’acide urique (ou pour les sportifs, acide lactique) est appelé "terrain acidifié" et un terrain trop acide est favorable aux inflammations. Or, les douleurs qu'on peut ressentir au niveau des muscles et des articulations ne sont rien d’autre que des inflammations. Pour éviter les inflammations, il faut donc éliminer les molécules acidifiantes. Toutes les plantes "diurétiques" peuvent aider. On pense à l'ortie piquante, au pissenlit, à la prèle, la pensée sauvage, l’aubier de tilleul, ou encore, le cassis ! Le cassis, fait partie des diurétiques et possède en plus des propriétés anti-inflammatoires.

  • S'occuper de l'inflammation en elle-même

Créer un terrain moins inflammatoire n'est pas suffisant. Il faut également s'occuper des symptômes et sur l’inflammation même. Et comme énoncé plus haut, le cassis va nous y aider. Plus spécifiquement, les feuilles ou les bourgeons de cassis, qui sont anti-douleur. Mais il y a aussi d’autres plantes : le curcuma ou encore, le Boswellia, une sorte d’encens qu’on peut avaler.

Il existe aussi des produits anti-inflammatoires naturels : les huiles essentielles. L’huile essentielle de gaulthérie est très efficace. "En magasin, nous avons un produit qui combine la gaulthérie, avec de l’eucalyptus citronné comme anti-inflammatoires" ajoute Ellen Desmecht. Il existe également l’Hélichrise italienne, pour améliorer la circulation locale, ou encore le laurier noble, un antalgique général. Ces huiles essentielles doivent être diluées dans une huile végétale : "Je choisirai l’huile d’arnica, qui a elle-même des propriétés anti-inflammatoire" termine Ellen.

  • Soigner les douleurs chroniques en améliorant la qualité du cartilage

Pour les problèmes articulaires chroniques (qui concernent plutôt les personnes qui souffrent d’arthrose), on peut essayer d’améliorer la qualité du cartilage. Pour cela, il faut suivre des traitements pendant quelques mois minimum. Selon Ellen Desmecht, la glucosamine, la chondroïtine ou le collagène sont des bonnes pistes. Le collagène existe en gélules ou sous forme de poudre.

De plus en plus de monde se tournent aussi vers les bouillons d’os, qui sont également vendu en portions journalières et qui sont riches en collagène. Il existe par ailleurs des suppléments à base de membrane d’œuf, le film transparent qui entoure les œufs. Certaines études démontrent que cette membrane serait très utile pour reconstruire le cartilage abîmé !

Quelles plantes peuvent soulager les douleurs articulaires ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'avis de votre médecin est essentiel

Poser un diagnostic reste le métier du médecin, prenez d’office conseil auprès de celui-ci pour établir votre bilan de santé et le traitement à envisager. Gardez bien à l’esprit que tout ce qui est issu de la nature n’est pas pour autant sans danger. Une parfaite connaissance et maîtrise des composantes botaniques de chaque espèce végétale ou de ses produits dérivés est essentiel.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Endométriose : quel impact sur la sexualité et comment y remédier ?

La Grande Forme

Nouveauté dans l'émission "La Grande Forme" : une chronique LGBTQIA+

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous