RTBFPasser au contenu

Double Shot

Double Shot : Taurus

Double Shot : Taurus

L’un des meilleurs morceaux de tous les temps par un des meilleurs groupes de tous les temps. Et pourtant… "Stairway to Heaven" n’est pas né que dans la tête de Jimmy Page et Robert Plant. Leur morceau, la pièce maîtresse de l’album "Led Zeppelin IV", est sorti le 8 novembre 1971 sur Atlantic Records après avoir été enregistré au studio Island de Londres et à l’Headley Grange dans le Hampshire de fin décembre 1970 à l’été 1971.

Double Shot

Taurus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Loading...

Le morceau, hors format, fait 8 minutes et deux secondes. Les gens achetèrent l’album IV pour se procurer "Stairway to Heaven", non sorti en 45 Tours contrairement à ce qu’aurait voulu le label Atlantic, mais le manager, Peter Grant, s’y était opposé en 1972 et 73. Le public, contraint et forcé, se rua donc sur l’album.

La chanson est divisée en trois sections, chacune d’entre elles augmentant progressivement en tempo et en volume. La première est lente et comporte des instruments acoustiques avant de passer à la partie électrique. Quant à la section finale, c’est un arrangement hard rock uptempo sublimé par le solo de guitare de Page accompagnant les vocaux de Plant qui se terminent par la phrase a cappella :"And she’s buying a stairway to heaven."

"Stairway to Heaven" est classé dans toutes les listes des meilleurs morceaux rock de tous les temps et fut la chanson la plus demandée sur les stations FM aux Etats-Unis dans les seventies.

Le morceau vit le jour en 1970, lorsque Jimmy Page et Robert Plant passèrent du temps à Bron-Yr-Aur, un village perdu au Pays de Galles, après leur 5è tournée aux Etats-Unis.

Loading...
Loading...

Mais revenons-en à ce qui nous intéresse, l’influence qu’aurait eue "Taurus", l’instrumental composé par Randy California en 67 pour son groupe Spirit, sortit lui en 1968, c’est-à-dire 2 ans avant la composition de "Stairway to Heaven" en sachant que Led Zeppelin avait fait la première partie de Spirit. Le guitariste du groupe de Los Angeles déclara lors de la réédition de leur premier album, "Spirit" en 1996, que les gens s’interrogeaient souvent à propos de la ressemblance entre les 2 morceaux mais qu’il ne fallait pas chercher l’explication très loin. Led Zeppelin, qui avait, lors de leur première tournée américaine, ouvert les concerts de Spirit avaient entendu leurs morceaux et avaient même par la suite repris leur chanson "Fresh Garbage" (dans leur interprétation de "As Long as I Have You" du groupe soul américain Garnet Mimms & the Enchanters) dans leur set live.

Personnel de Spirit : Jay Ferguson – lead vocaux ; Randy California – guitar, backing-vocaux, basse ; John Locke – claviers ; Mark Andes – basse, backing-vocaux ; Ed Cassidy – drums, percussions

En mai 2014 le bassiste de Spirit, Mark Andes et les ayants droit de Randy California, mort en 1997, portèrent l’affaire devant la justice afin d’obtenir la reconnaissance de California (Wolfe de son vrai nom) comme auteur. Ils ne l’avaient pas fait plus tôt parce qu’ils n’en avaient pas les moyens. Si Spirit avait dû gagner le procès à cette période, ils n’auraient pas touché les droits passés qui s’élevaient à plus de 550 millions de dollars, mais il y aurait eu un arrangement pour partager les droits futurs.

Loading...

Le 11 avril 2016, le juge du district de Los Angeles, Gary Klausner, décida qu’il y avait assez d’éléments similaires entre les deux morceaux pour que l’affaire soit portée devant la justice le 10 mai… Procès et appels suivirent. Après de longs débats concernant la déposition des droits de "Taurus", qui n’auraient pas inclus l’intro, objet de la discorde, ni de solo de guitare, la Cour Suprême des Etats-Unis se prononça le 9 octobre 2020 en faveur de Led Zeppelin mettant ainsi fin à la dispute concernant le copyright. On peut honnêtement se poser la question de la valeur de ce jugement. Plagiat non, inspiration évidente oui ! Ne vous fiez qu’à vos oreilles !

Loading...

Les différentes sections de "Stairway to Heaven" sont bâties avec différentes couches de guitares, toutes complémentaires à l’intro, la batterie n’entre en action qu’à 4 : 18.

Le long solo de Jimmy Page dans la section finale est joué sur la Fender Telecaster 1959 qui lui avait été offerte par Jeff Beck (qui l’utilisa très souvent avec les Yardbirds) branchée dans un ampli Supro (ou Marshall, il ne se souvient plus très bien !).

Pour les prestations live, Jimmy Page utilisait une guitare double-neck Gibson EDS-1275 qui lui permettait de ne pas faire de pause au passage d’une six cordes à une douze cordes alors que John Paul Jones utilisait un mellotron pour remplacer les enregistreurs employés en studio. Les versions live dépassaient généralement les 10 minutes.

Personnel de Led Zeppelin : Robert Plant – vocaux ; Jimmy Page – guitares électriques et acoustiques, production, mastering, digital remastering ; John Paul Jones – basse, piano électrique, enregistreurs ; John Bonham – drums

Loading...

Plant déclare que la version la plus étrange qu’il ait interprétée a eu lieu lors du Live Aid avec 2 batteurs, Phil Collins et Tony Thompson, pendant que les membres de Duran Duran étaient en train de pleurer sur le bord de la scène. "C’était quelque chose d’assez surréaliste !"

Quant aux allégations de message satanique soi-disant inclus dans la chanson, via ce qu’on appelle le "backmasking", voici ce que répondait avec humour Swan Song Records : "Our turntables only play in one direction — forwards." Et Eddie Kramer, l’ingénieur du son les qualifia de "totally and utterly ridiculous. Why would they want to spend so much studio time doing something so dumb ?". Ceci dit, il faut bien avouer qu’il faut déjà être méchamment tordu pour écouter les disques à l’envers, non !

Loading...

Le morceau fut repris par Stanley Jordan, Robyne Dunn, Beatnix (version 'à la Beatles'), Neil Pepper (version 'à la Elvis'), Letz Zep, Rodrigo Y Gabriela ou encore le Symphonic Led Zeppelin (sur l’album instrumental "Kashmir : Symphonic Led Zeppelin" inspiré par les chansons de Led Zeppelin (avec les arrangements de Jaz Coleman) interprétées par le London Philharmonic Orchestra dirigé par Peter Scholes.

Loading...
Loading...
Loading...

"Stairway to Heaven" de Led Zeppelin ('inspiré' par ''Taurus'' de Spirit) a aussi été repris sous le titre "Gillegan’s Island (Stairway)" (le thème d’un feuilleton mélangé au ''Stairway to Heaven'') en mars 1978 (sorti en mai) par Little Roger & The Goosebumps, un groupe rock de San Francisco, immédiatement traîné en justice par Led Zeppelin, qui ne manque décidément pas d’humour ! Le single fut tout de suite retiré du marché suite aux menaces de procès pour violation du copyright avec exigence de destruction de tous les disques. La chanson fut ressortie en 2000 sur le CD "Laguna Tunes" avec un nouveau titre pour le morceau, "Stairway to Gilligan’s Island". Lors d’une interview de 2004 sur National Public Radio, Robert Plant déclara à propos de cette version, que c’était la meilleure cover de "Stairway to Heaven".

Loading...

Vers tous les articles et audios Double Shot ICI

Sur le même sujet

08 avr. 2022 à 14:45
2 min
20 déc. 2021 à 15:45
10 min

Articles recommandés pour vous