RTBFPasser au contenu
Rechercher

Double Shot : Private Life

13 déc. 2021 à 15:45Temps de lecture4 min
Par Classic 21

La voix sexy de Grace Jones sur fond dub-reggae avec une des plus efficaces sections rythmiques de tous les temps, Sly Dunbar (à la batterie) et Robbie Shakespeare (à la basse), est reconnaissable entre toutes. C’est cette version qui fut la plus connue.

"Private Life" figure sur le premier album post-disco de Grace Jones, "Warm Leatherette", sur lequel on retrouve aussi "Love Is The Drug" de Roxy Music, "The Hunter Gets Captured by The Game" de Smokey Robinson, "Breakdown" de Tom Petty and the Heartbreakers ou "Pars" de Jacques Higelin.

Loading...

La vidéo originale pour cette chanson fut réalisée par Mike Mansfield. On y découvrait le fameux masque de Grace Jones. La vidéo entière montrait le visage de Grace Jones en close-up, enlevant le masque ou le remettant, et chantant la plupart du temps juste en face de la caméra. La vidéo fut filmée en une seule et unique prise… Sans la moindre retouche ! Après la sortie de la compilation de Grace Jones "Island Life" en 1985, la chanson fut remixée et ressortie en single au Royaume-Uni, mais cette fois avec "My Jamaican Guy" en face B… Avec, une fois de plus, une place dans les charts à la clé.

L’album fut enregistré aux célèbres Compass Point Studios aux Bahamas et produit par Chris Blackwell, le patron d’Island Records, avec l’aide d’Alex Sadkin. L’artwork fut fait par Jean-Paul Goude, avec qui Grace eut son fils Paulo. La face B du single était la reprise de "She’s Lost Control" de Joy Division.

Loading...

Elle sortit comme 3e single de l’album "Warm Leatherette" en 1980, la même année que la version originale. Mais, comme vous le savez certainement, "Private Life" est une composition de Chrissie Hynde, chanteuse leader et guitariste rythmique des Pretenders.

Loading...

Voici ce que Chrissie Hynde a dit de cette reprise :" Comme tous les autres punks de Londres, je voulais faire du reggae et j’ai écrit "Private Life". Quand j’ai entendu pour la première fois la version de Grace, je me suis dit : " C’est exactement comme ça qu’elle doit sonner". En fait, c’était un des points culminants de ma carrière… Vous imaginez… Avec les maîtres du genre Sly et Robbie et l’interprétation torride de Grace Jones. Quelqu’un m’a dit que c’était l’idée de Chris (Blackwell). Merci Chris !".

L’album "Pretenders", mix de rock, de punk, de reggae et de pop, sur lequel se trouve "Private Life" est le tout premier album des Pretenders. Il fut disque d’or en Belgique, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni… Et disque de platine aux Etats-Unis. L’album sortit en fait le 27 décembre 1979 sur Sire Records aux Etats-Unis et le 7 janvier 1980 sur Real Records au Royaume-Uni. "Stop Your Sobbing" était sorti en single en janvier 1979, puis "Kid" en juin, "Brass in Pocket" en novembre avant "Private Life" en juin 1980. Hormis le premier single, "Stop Your Sobbing", produit par Nick Lowe (qui ne croyait pas vraiment dans le groupe à l’époque), tout l’album est produit par Chris Thomas. Lors de sa sortie l’album grimpa tout de suite au numéro 1 des UK Albums charts et y resta 4 semaines d’affilée.

Loading...

Les plages de l’album "Pretenders" des Pretenders, sont toutes produites par Chris Thomas sauf "Stop Your Sobbing" produite par Nick Lowe. Chrissie Hynde a composé tous les morceaux sauf comme indiqué.

Face A : 1."Precious" 3 : 36 – 2."The Phone Call" 2 : 29 – 3."Up the Neck" 4 : 27 – 4. "Tattooed Love Boys" 2 : 59 – 5. "Space Invader" (instrumental) Pete Farndon et James Honeyman-Scott 3 : 26 – 6. "The Wait" Chrissie Hynde, Farndon 3 : 35 – 7. "Stop Your Sobbing" Ray Davies 3 : 26

Face B : 1. "Kid" 3 : 06 – 2. "Private Life" 6 : 25 – 3. "Brass in Pocket" Honeyman-Scott, Hynde 3 : 04 – 4. "Lovers of Today" 5 : 51 – 5. "Mystery Achievement" 5 : 51

Loading...

2006 Reissue bonus disc : 1. "Cuban Slide" Honeyman-Scott, Hynde 4 : 33 – 2. "Porcelain" 3 : 5 – 3. "The Phone Call" (demo, late 1977) 4 : 33 – 4. "The Wait" (Regents Park demo, 12 April 1978) Farndon, Hynde 3 : 08 – 5. "I Can’t Control Myself" (Regents Park demo, 12 April 1978) Reg Presley 4 : 24 – 6. "Swinging London" (instrumental) Farndon, Honeyman-Scott, Hynde, Martin Chambers 1 : 55 – 7. "Brass in Pocket" (AIR Studios demo, 6 February 1978) Honeyman-Scott, Hynde 3 : 48 – 8. "Kid" (Olympic Studios demo, 6 December 1978) 4 : 04 – 9. "Stop Your Sobbing" (Regents Park demo, 12 April 1978) Davies 3 : 48 – 10. "Tequila" (Regents Park demo, 12 April 1978) 5 : 22 – 11. "Nervous but Shy" (instrumental) Farndon, Honeyman-Scott, Hynde, Chambers 3 : 48 – 12. "I Need Somebody" (live on The Kid Jensen Show, BBC Radio 1, 17 July 1979) Rudy Martinez 3 : 48 – 13. "Mystery Achievement" (live on The Kid Jensen Show, BBC Radio 1, 17 July 1979) 4 : 54 – 14. "Precious" (live at the Paradise Theatre, Boston, 23 March 1980) 3 : 26 – 15. "Tattooed Love Boys" (live at the Paradise Theatre, Boston, 23 March 1980) 3 : 06 – 16. "Sabre Dance" (live at the Marquee Club, London, 2 April 1979) (contains elements of "Stop Your Sobbing")

The Pretenders : Chrissie Hynde – lead vocaux, guitare rythmique, backing vocaux (excepté CD1, plage 5) ; Martin Chambers – drums, percussions, backing vocaux ; Pete Farndon – basse, backing vocaux ; James Honeyman-Scott – lead guitare, claviers, backing vocaux

Musiciens additionnels : Fred Berk – basse sur CD2, plage 3 ; Geoff Bryant – cor ; Nick Lowe – production sur CD1, plage 7 ; Henry Lowther – trompette ; Gerry Mackelduff – drums sur CD1, plage 7 et CD2, plages 4, 5, 7, 9, 10 ; Chris Mercer – saxophone ; Nigel Pegrum – drums sur CD2, plage 3 ; Chris Thomas – claviers, effets sonores, production ; Jim Wilson – trompette

Sly et Robbie : le duo "Sly and Robbie" a enregistré ou/et joué avec les artistes suivants : certains de la scène jamaïcaine (presque la majorité des grands noms) comme Beenie Man, Sean Paul, Peter Tosh, Black Uhuru, Gregory Isaacs, Dennis Brown, Spanner Banner, ainsi que pour pas mal de grands noms mondiaux comme Ini Kamoze, Madonna, Bob Dylan, Mick Jagger, The Rolling Stones, Grace Jones, Joan Armatrading, Gilberto Gil, Joe Cocker, Matisyahu, Serge Gainsbourg, Simply Red, Michael Franti, Sting, Khaled, Mey Vidal, Tricky, Doug E. Fresh, Carlos Santana, Sinéad O’Connor, Monty Alexander et bien d’autres…

Double Shot

Private Life

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Vers tous les articles et audios Double Shot ICI

Sur le même sujet

Double Shot : ''Cold Heart" et ses quatre originaux

Double Shot

Articles recommandés pour vous