RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

D’où vient l’impression de "déjà-vu" et comment l’explique-t-on ?

D’où vient l’impression de "déjà-vu" et comment l’explique-t-on ?
Vous l’avez déjà probablement déjà ressenti une fois dans votre vie… Le déjà-vu est la sensation intense d’avoir déjà été témoin ou d’avoir déjà vécu une situation présente. La personne a le sentiment de reconnaître une situation nouvelle comme familière (déjà vue), tout en ayant conscience que c’est impossible. C’est très souvent fugace et dure quelques (milli) secondes. Le point avec le Dr Caroline, psychiatre et médecin référente dans "La Grande Forme."
Le sentiment de "déjà-vu" touche à peu près 70% des gens à un moment ou à un autre de leur vie. Il semble être plus présent chez les jeunes et arrive plus souvent quand on est fatigué ou stressé (ce qui renforce encore l’hypothèse que c’est un phénomène neurologique: quand on est fatigué, le cerveau fonctionne moins bien et a moins de coordination et de synchronisation). A priori, il y aurait au moins trois types de déjà-vu :
  • Le déjà vécu
Vous êtes à table avec des amis, une personne entre dans la pièce en disant "ça sent délicieusement bon."Et vous avez le sentiment étrange d’avoir déjà vécu cette même scène.
  • Le déjà senti
C’est cette impression d’avoir déjà ressenti une autre fois, exactement la même chose que ce que l’on est en train de ressentir. Ce serait donc un déjà-vu de l’ordre émotionnel. Vous êtes à l’enterrement de votre grand-père, c’est la première personne de votre famille que vous enterrez, et il vous vient un sentiment bizarre de tristesse et de résignation parce que c’est la vie. Soudain vous avez le sentiment d’avoir déjà ressenti cela.
  • Le déjà visité

C’est l’impression d’avoir déjà visité un endroit que l’on découvre pourtant pour la première fois de sa vie.

Il existe des "déjà-vu" pathologiques, et non pathologiques :

L’épilepsie temporale est la cause pathologique la plus connue. Le "déjà-vu" se manifeste au début des troubles annonciateurs de la crise. C’est ce qu’on appelle "l’aura". Cela signifie que les neurones commencent à s’activer de façon anormale. On pourrait s’attendre à ce que ce soit l’hippocampe qui est atteint dans ce phénomène de "déjà-vu" parce que l’hippocampe est la partie de notre cerveau qui gère la mémoire. Mais non ! C’est plutôt une partie en dessous de l’hippocampe qui serait responsable du déjà-vu parce qu’en fait, ce ne serait pas un défaut au niveau de la mémoire, mais bien au niveau de la vérification de la mémoire que ça coincerait.

D’où vient l’impression de déjà-vu et comment l’explique-t-on ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Certains médicaments pourraient aussi causer ces sensations, en désynchronisant ou en altérant le fonctionnement cohérent du cerveau ; ainsi en est-il de tous les psychotropes (ndlr: médicaments qui agissent sur le cerveau) et particulièrement les neuroleptiques, utilisés dans les psychoses et certains antidépresseurs. Dans les formes non pathologiques, il existe plusieurs théories explicative ; cela reste des hypothèses et ce phénomène reste encore assez mystérieux.

Explorons les hypothèses, des plus fantaisistes, aux plus sérieuses :

  • Théories parapsychologiques
Le "déjà-vu" serait un souvenir de rêves prémonitoires, ou encore de vie antérieure. Ce serait aussi une réception télépathique, ou bien le souvenir d’un "voyage astral" pendant lequel le corps astral se sépare du corps physique pour aller en éclaireur…
  • Théorie psychanalytique
Le "déjà-vu" traduirait le désir inconscient de renouveler une expérience passée, en lui donnant, cette fois-ci, une issue positive et que l’on contrôle.
  • Théorie psychologique
Le "déjà-vu" serait dû à un déficit transitoire de l’attention. On est inattentif pendant quelques instants, mais les perceptions inconscientes continuent d’être enregistrées en mémoire (mémoire à court terme). Quand l’attention revient, le sujet est confronté à une double lecture, celle du présent, et celle du souvenir enregistré quand il était inattentif.
  • Théorie neurologique
Le "déjà-vu" serait lié à une désynchronisation, ou un décalage entre les deux hémisphères cérébraux ; par conséquent, chacun enregistre sa perception de la situation, l’un un peu avant l’autre, d’où le sentiment de déjà-vu.

►►► À lire aussi : Pourquoi a-t-on parfois cette sensation de déjà-vu ?


Quelques films célèbres ont utilisé le concept de déjà-vu :

  • Le jour sans fin (1993) ou le héros revit sans cesse le même jour.
  • Matrix, dans ce film, le déjà-vu est le signe d’un " bug " de la matrice informatique.
Il y a également 38 chansons dont le titre est "déjà vu", chantées par des artistes aux styles très différents tels que Michel Sardou, Iron Maiden, Beyonce ou Eminem. En conclusion, surtout pas d’inquiétude, pour ces sensations rigolotes, interpelantes, qui peuvent parfois être angoissantes. En tout état de cause, à part chez les épileptiques où elles annoncent une crise, elles ne sont pas graves et ne doivent pas faire paniquer.
 
Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.
Loading...

Sur le même sujet

28 déc. 2021 à 15:22
2 min
08 déc. 2021 à 15:08
3 min

Articles recommandés pour vous