RTBFPasser au contenu
Rechercher

Chroniques Culture

D’où vient l’expression "Ça ne mange pas de pain" ?

10 avr. 2021 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Romane Carmon

On parle souvent de quelque chose qui "ne mange pas de pain" quand il ne demande pas d’effort particulier, lorsqu’il n’a pas de conséquence ou n’implique pas un grand risque.

Saviez-vous que cette expression tire ses origines au Moyen Âge ?

Le pain, la B-A-S-E

À cette époque, le pain était l’un des aliments phare et constituait, donc, une part importante du budget familial.

Dans les foyers les plus modestes, prendre telle ou telle décision ­coûteuse, comme acheter quelque chose, était susceptible de grignoter le budget prévu pour la nourriture – et donc celui du pain.

Par conséquent, ils étaient contraints de se tourner vers des choix moins coûteux, "qui ne mangeaient pas de pain", puisqu’ils n’avaient aucun impact sur les stocks de denrées. Ce qui ne "mange pas de pain" est ce qui ne coûte rien, ce qui n’engage pas son pain.

L’expression a ensuite été attestée dans le courant du XVIIe siècle, époque pendant laquelle les famines se multiplient en France, puis a été conservée au fil du temps.

Sur le même sujet

Cri du cœur d’un boulanger : non à la trancheuse à pain !

Bientôt à table

Articles recommandés pour vous