Cyclisme

Dopage : L’Italien Michele Gazzoli, suspendu un an pour prise non intentionnelle d'un produit dopant

Le coureur cycliste italien Michele Gazzoli (à droite) a été suspendu un an mercredi par l’Union cycliste internationale (UCI), a révélé jeudi sa formation Astana Qazaqstan dans un communiqué. Sa suspension court jusqu’au 9 août 2023.
11 août 2022 à 14:08Temps de lecture1 min
Par Belga

Le coureur cycliste italien Michele Gazzoli a été suspendu un an mercredi par l’Union cycliste internationale (UCI), a révélé jeudi sa formation Astana Qazaqstan dans un communiqué. Sa suspension court jusqu’au 9 août 2023.

Des traces d’un produit interdit, le tuaminoheptane, ont été trouvées lors d’un contrôle effectué le 17 février au Tour d’Algarve. Le produit était contenu dans un spray nasal Rhinofluimucil. La prise non intentionnelle du produit explique la légèreté de la sanction prise par l’UCI. Seuls les résultats du coureur de 23 ans durant le Tour d’Algarve ont d’ailleurs été annulés.

La formation kazakhe du WorldTour souligne qu’elle "n’a rien à voir avec cette malheureuse violation du règlement antidopage par le coureur Michele Gazzoli." Astana a rompu avec effet immédiat son contrat avec Gazzoli.

Parmi les performances du coureur italien on retiendra sa 4e place aux Mondiaux espoirs (U23) l’an dernier à Louvain et sa 3e aux Mondiaux juniors de Bergen en 2017.

Sur le même sujet

Vuelta 2022 : un parcours musclé pour désigner le successeur de Roglic, Evenepoel focalise l'attention

Vuelta - Cyclisme

Euro de cyclisme : un parcours favorable aux sprinters, la Belgique mise tout sur Merlier

Championnats Européens

Articles recommandés pour vous