RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Donald Trump s’est un jour rêvé en chef d’orchestre

Donald Trump a un jour émis le souhaite de diriger l’Orchestre Philharmonique de New York

C’est une information, aussi intrigante qu’insolite, que publie ce lundi 22 mars dernier le New York Post : avant d’accéder à la Présidence des Etats-Unis, Donald Trump aurait émis le souhait d’endosser, le temps d’une soirée, le rôle de chef d’orchestre en dirigeant l’Orchestre Philharmonique de New York. Une demande qui n’aura pas eu de suite.

Vous imaginez l’ex-président des Etats-Unis, une baguette à la main, avec son petit sourire en coin qui ne le quitte jamais, dirigeant une symphonie de Beethoven ou de Brahms ? Cela vous paraît peut-être saugrenu mais cela aurait très bien pu arriver. C’est ce qu’on apprend dans la rubrique people du New York Post, dans laquelle le chef d’orchestre Alan Gilbert, ancien directeur du New York Philharmonic, raconte qu’il a été présenté à Donald Trump, avant son accession à la Maison Blanche, lors d’un match de hockey. L’homme d’affaires, connu pour son culot légendaire, aurait alors émis le souhait, auprès d’Alan Gilbert, de diriger l’orchestre, le temps d’un concert.

Alan Gilbert, à la tête de l’Elbphilharmonie Orchestra de Hambourg depuis 2019, avait alors saisi l’opportunité et évoquant la possibilité d’organiser un concert événement caritatif, dans le but de lever des fonds pour l’orchestre. Les numéros ont été échangés mais, comme vous vous en doutez, le projet ne verra jamais le jour.

Nos confrères du Magazine Diapason, relayant également cette information, s’amusent en se demandant quelle œuvre l’ex-président des Etats-Unis d’Amérique aurait bien pu diriger, si cette soirée avait eu lieu, en évoquant la possibilité d’une version symphonique de la fameuse chanson des Village People, YMCA, que Donald Trump a beaucoup utilisée lors de sa campagne. Une idée qui ne peut que nous faire sourire.

Sur le même sujet

Lana Del Rey reprend Summertime de Gershwin pour soutenir les orchestres philharmoniques de New-York et de Los Angeles

Journal du classique

Grace Moore, 12 ans, devient l’une des plus jeunes compositrices à être jouées par le New-York Philharmonic

Journal du classique

Articles recommandés pour vous