RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

« Don Giovanni », le requin de la finance est de retour à l’Opéra Royal de Wallonie

« Don Giovanni », le requin de la finance est de retour à l’Opéra Royal de Wallonie

Mise en scène par Jaco van Dormael en 2016, cette production de " Don Giovanni " place les personnages de l’œuvre de Mozart dans notre monde contemporain. Don Giovanni est un tradeur sans foi ni loi, un prédateur en col blanc. " Don Giovanni " est à l’affiche de l’Opéra Royal de Wallonie jusque samedi 21 mai et le jeudi 26 mai au Palais des Beaux-Arts de Charleroi.

Créé pour la première fois à Prague en 1787, " Don Giovanni " est l’un des chefs-d’œuvre de Wolfgang Amadeus Mozart. Dans son livret, Lorenzo da Ponte s’inspire du mythe de " Dom Juan ". L’histoire se déroule à Séville au 17e siècle. Séducteur sans scrupule, Don Giovanni bat la campagne comme un prédateur amusé et multiplie les conquêtes sous le regard complice de Leporello, son valet.

Dans le final, ce personnage, aussi fascinant que détestable, finit par répondre de ses actes. La scène du banquet est l’un des moments forts de l’opéra. A la fin du deuxième acte, Le Commandeur – le malheureux père de l’une de ses proies – resurgit des bas-fonds pour emporter Don Giovanni dans la mort.

La mise en scène de Jaco Van Dormael

Créée en 2016, cette production de " Don Giovanni " place les personnages de l’œuvre dans notre monde contemporain. Au 21e siècle, Don Giovanni est loin d’être un gentilhomme. Il apparaît sous les traits d’un tradeur en costume tendance. Ce requin de la finance accumule les manipulations et les tromperies au sommet d’un gratte-ciel, au centre d’un paysager rempli d’écrans.

" Dans le livret original, il y a le monde des puissants et le monde des paysans. Moi j’ai placé le livret entre le monde du jour, quand les bureaux sont occupés par les tradeurs et le monde de la nuit, lorsqu’ils sont occupés par les nettoyeurs de surface ; deux mondes qui ne se croisent pas, sauf quand Don Giovanni part en chasse. "

Jaco van Dormael au micro de François Caudron

Entretien avec Jaco van Dormael

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’orchestre est dirigé par Christophe Rousset. Le baryton italien Davide Luciano entre dans le rôle de Don Giovanni, le baryton belge Laurent Kubla dans celui de Leporello, le valet amusant et amusé. " Don Giovanni " est à l’affiche de l’Opéra Royal de Wallonie jusque samedi 21 mai et le jeudi 26 mai au Palais des Beaux-Arts de Charleroi.

 

Articles recommandés pour vous