Charleroi Matin

Dog wash du cœur à Charleroi : un service offert aux sans-abris pour leur animal de compagnie

Frotter, gratter, doucher… Tout est bon pour enlever la crasse.

© CG

23 nov. 2022 à 08:54 - mise à jour 23 nov. 2022 à 08:54Temps de lecture2 min
Par Clément Glesner

Au bout de la laisse que tient Pascal, Bandit. "C’est mon ami. Mon fils. C’est lui qui est avec moi, du matin au soir." Pascal est sans-abri à Charleroi depuis 29 ans : "J’ai recueilli ce chien il y a sept ans. Il venait d’être abandonné le long de l’autoroute."

Depuis lors, ils ne se quittent plus. L’un veille sur l’autre dans ce rude monde qu’est la rue. "Je m’en occupe comme si c’était mon enfant. Mais ce n’est pas toujours simple. La dernière fois que je l’ai lavé, c’était en été. Il y a six mois…"

Dans le pelage de Bandit, la crasse a pris ses quartiers. "Venez Monsieur… C’est à votre chien." Maryline, debout dans la remorque aménagée, est prête à superviser ce nettoyage de grande ampleur. Le Border Collie rejoint la bénévole de la SPA de Charleroi, grimpe dans la bassine. La bête n’est pas farouche. Presque impatiente de ressentir le jet chaud tremper son poil. "Pourtant, il a horreur de l’eau habituellement", assure le sans-abri saisissant le pommeau. Shampouiner, frotter, rincer, mouiller, frotter, rincer. "Vas-y hein. Il est encore tout crado", houspille Maryline. "Je vais me mouiller si je fais plus fort. Le chien on va le sécher. Moi, je n’ai rien pour ça." Pascal prend son temps. Il sait la chance qu’il a de pouvoir bénéficier de ce service.

Bandit passe sous l’eau, après six mois d’attente
Bandit passe sous l’eau, après six mois d’attente CG

"Cela fait six mois que l’idée germe. Mais il a fallu acheter la remorque, monter tout le matériel pour créer la Dog wash du cœur. Puis avoir des autorisations. Finalement, cela nous aura coûté 40.000 euros. Heureusement, nous avons bénéficié d’un subside de 50.000 euros. Ce qu’il reste ce sera pour les frais de fonctionnement", confie Franck Goffaux, directeur de la SPA.

Cette nouvelle offre vient garnir un large service à destination des sans-abris. "Les besoins sont multiples pour ce genre de public. Il y a le nourrissage qui peut poser problème. Nous mettons à leur disposition des sacs alimentaires. Ils peuvent également nous solliciter pour des consultations vétérinaires. Ici, ils ont la possibilité de laver leur chien. C’est l’occasion aussi de rappeler les conseils rudimentaires et de faire un rapide check-up de l’animal. Mais surtout, lorsque l’on voit le bonheur que ce service procure tant aux animaux qu’aux personnes démunies, cela fait chaud au cœur."

La Dog wash du cœur passera deux fois par mois dans Charleroi. Tous les premiers mardis du mois rue Dourlet et tous les troisièmes vendredis rue de Charleville.

Articles recommandés pour vous