RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sur un air de cinéma

Dmitri Chostakovitch et la musique de films

Chostakovitch encadré par l’acteur Cherkasov et le réalisateur Alexandrov
28 févr. 2022 à 12:11Temps de lecture2 min
Par Pascale Vanlerberghe

Du 25 au 27 février, Bozar organise avec le Belgian National Orchestre le "Shostakovich Festival : The Other Revolutionary". A cette occasion, Musiq3 met le compositeur en avant durant un week-end entier. Et dans Sur un air de cinéma, Pascale Vanlerberghe nous propose de plonger dans les musiques de films composées par Chostakovitch.

En ce moment j’écris de la musique de film, c’est affreux d’en arriver là !

Dmitri Chostakovitch

Dmitri Chostakovitch est un homme tiraillé entre les "j’aime et je n’aime pas la musique de films", non pas par dégoût mais peut-être surtout parce qu’il doit se soumettre, contre sa volonté souvent, à la dictature du parti communiste.

Obligé de composer de la musique de films de propagande, pour pouvoir vivre tout simplement, Dmitri Chostakovitch sombre parfois dans la dépression. Tout le contraire d’un Prokofiev qui semble avoir eu plus de chance puisque ses musiques de films sont moins nombreuses et qu’elles sont toutes des chefs-d’œuvre composés pour des réalisateurs de renom.

La première musique de film de Dmitri Chostakovitch est composée pour la "Nouvelle Babylone", un film de Grigori Kozintsev et Leonid Trauberg, de jeunes réalisateurs avec lesquels le compositeur a collaboré à de nombreuses reprises. Créée en 1929, cette partition frappe par sa belle orchestration et son inventivité marquée par de nombreux thèmes.

Ce fut pourtant un échec public !

Parmi les partitions portées au cinéma, nous trouvons celles écrites pour "La Seule", film réalisé également par Kozintsev et Trauberg, mais également Le Roi Lear, les Montagnes d’Or, le Taon, ou encore la Chute de Berlin, Zoya et Hamlet.

Pascale Vanlerberghe avait rencontré Frans Lemaire, spécialiste de la musique russe et notamment de celle de Chostakovitch.

Décédé en 2021, Frans Lemaire a mené à la fois sa carrière dans l’industrie et l’écriture de nombreux textes, critiques et livrets sur la musique. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de référence sur la musique russe et la musique juive, notamment aux éditions Fayard : La Passion dans l’histoire de la musique, Le destin russe et la musique, Le destin juif et la musique, La musique du XXᵉ siècle en Russie. Citons également "Dimitri Chostakovitch, les rébellions d’un compositeur soviétique" aux éditions de l’Académie Royale de Belgique.

Pascale Vanlerberghe avait consacré deux émissions au compositeur russe et à sa musique de films en compagnie du passionnant Frans Lemaire. Emissions qu’elle vous propose de redécouvrir à l’occasion de cette fin de ce week-end spécial Chostakovitch.

Sur un air de cinéma

Chostakovitch et la musique de films.(2 parties )

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Quelle était la passion de Chostakovitch?

Telle est la question !

Seconde partie de la biographie musicale de Dmitri Chostakovitch

L'odyssée

Articles recommandés pour vous