RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Disparition de Théo Hayez en Australie : la police promet une récompense de 500.000 dollars contre des informations

23 févr. 2022 à 05:15Temps de lecture3 min
Par Belga

Le gouvernement de l'Etat de Nouvelle-Galles du sud promet une récompense de 500.000 dollars (319.000 euros) pour des informations pouvant contribuer à résoudre le mystère de la disparition du jeune voyageur belge, Théo Hayez, en 2019, dans la destination touristique populaire de Byron Bay, sur la côte est de l'Australie.

Le commandant par intérim de la police locale, Brendon Cullen, affirme que la police a épuisé la plupart des pistes de son enquête sur cette disparition: "La récompense est offerte, car il y a un écart à combler dans ce que nous savons", entre ce qui s'est passé lors du départ de Théo Hayez de la boite de nuit Cheeky Monkey et une plage où son téléphone a été détecté en dernier, la nuit du 31 mai au 1er juin 2019. 

Si quelqu'un dispose de cette information, il y a certainement un incitant pour se manifester

"Si quelqu'un dispose de cette information, il y a certainement un incitant pour se manifester", a encouragé Brendon Cullen, cité par le média public ABC, en référence aux 500.000 dollars australiens, mis à disposition par la police et le gouvernement de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud où se situe la station balnéaire de Byron Bay. 

Cette récompense faisait partie des demandes des proches du disparu pour faire progresser l'enquête. Une dizaine de jours d'audience dans le cadre l'enquête de la coroner de Nouvelle-Galles du Sud  ("coronial inquest") en décembre dernier n'ont pas permis de dégager de preuves concluantes pour éclairer les circonstances de la disparition du jeune Bruxellois de 18 ans à l'époque.

La théorie de la police est qu'il s'est perdu et est tombé à la mer, alors que la famille du disparu maintient qu'il devait vraisemblablement être accompagné cette nuit-là. 

Les parents de Théo Hayez ont salué la décision des autorités de proposer cette récompense "pour toute information qui mène à des nouvelles réponses à ce qui est arrivé à Théo",  dans un message vidéo partagé dans les médias australiens.

"Une dernière opportunité"

"Alors que nous arrivons à près de 3 ans depuis sa disparition, nous pensons que cette récompense peut être une dernière opportunité", a affirmé son père, Laurent Hayez. "Une question clé que nous souhaitons résoudre est celle de savoir si Théo était avec quelqu'un la nuit du 31 mai 2019, ce que nous croyons fermement être le cas".

"Tout détail, grand ou petit, pourrait aider à faire évoluer l'enquête et fournir à notre famille et aux enquêteurs des réponses désespérément nécessaires", a souligné sa mère, Vinciane Delforge. "Sans réponse, notre famille ne peut faire son deuil ni guérir".

La théorie de l'accident remise en question

La théorie de la police est qu'il s'est perdu et est tombé à la mer, alors que la famille du disparu maintient qu'il devait vraisemblablement être accompagné cette nuit-là. 

En décembre dernier, dans le cadre l'enquête de la coroner de Nouvelle-Galles du Sud ("coronial inquest"), plusieurs experts en téléphonie ont été entendus. Ils ont analysé les données GPS émises par le téléphone portable du disparu. "Selon eux, on ne peut pas se baser sur ces données pour établir le parcours de Théo ce soir-là", explique Jean-Philippe Pector, le parrain du jeune homme. "Le téléphone avait beaucoup de mal à établir un signal correct. Il essayait de se connecter à différentes antennes. Tous affirment que, dans des conditions pareilles, il est très difficile d'obtenir des informations précises concernant la localisation du téléphone. Et pour nous, c'est un problème car la police a basé sa théorie, celle de l'accident, essentiellement sur l'analyse de ces données-là".

Des pistes inexplorées

"Il y a clairement d'autres pistes qui n'ont pas été explorées", regrette le parrain de Théo Hayez. "On demande qu'il y ait une révision de l'enquête pour investiguer ces autres pistes. D'après nous, le fait qu'ils acceptent d'offrir une récompense aujourd'hui confirme que la théorie de l'accident n'est pas la plus évidente. On souhaite également que l'enquête soit menée à plus haut niveau".

Jusqu'ici l'enquête a été menée par la police locale, peu habituée à ce type d'enquête. La cellule spécialisée en recherche de personnes disparues de l'Etat de Nouvelle-Galles du sud avait été démantelée quelques mois avant la disparition de Théo Hayez pour être restructurée et reformée quelques mois plus tard. Les proches demandent que cette équipe spécialisée puisse venir en aide aux détectives locaux, voire reprendre les rennes de l'enquête.

Archive sur le même sujet:

Theo Hayez / Disparition toujours inexpliquée

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Disparition de Théo Hayez en Australie: la première audience de l'enquête a eu lieu

Monde

Disparition de Théo Hayez : deux semaines d’investigation s’ouvrent lundi à Byron Bay

Monde

Articles recommandés pour vous