Regions

Dinant: un ponton s'effondre à la Régate de Baignoires

Dinant: un ponton s'effondre à la Régate de Baignoires

© © Tous droits réservés

15 août 2012 à 16:09 - mise à jour 16 août 2012 à 04:52Temps de lecture2 min
Par Belga News

Le ponton s'est cassé en deux sous le poids des spectateurs qui étaient venus en masse assister aux 30èmes Régates internationales de Baignoires qui se disputaient sur la Meuse. "Le ponton n'a pas résisté à la forte affluence", a expliqué le bourgmestre.

Trente-trois personnes se sont présentées au poste médical avancé installé en urgence dans la Collégiale Notre-Dame. La moitié souffrait de légères contusions, les autres étaient choquées. Par mesure de sécurité, une jeune femme enceinte qui était tombée à l'eau, a été évacuée vers le Centre Hospitalier de Dinant pour des contrôles. Un pompier, victime d'un malaise cardiaque pendant l'intervention, a également été hospitalisé. L'incident n'a pas mis un terme aux festivités. Richard Fournaux a déclaré à 18h40 que "la situation est sous contrôle".

Contacté ce jeudi matin, le maïeur de Dinant est revenu sur l’incident de la veille et, notamment, sur la question de la prévention. "Lorsqu’on a élaboré notre plan de prévention, on a imaginé toute une série de situations qui auraient pu se produire. Très honnêtement, poursuit Richard Fournaux, on n’a jamais pensé qu’un ponton comme celui-là pourrait s’effondrer." Une chose est certaine : l’incident sera débattu. "Dans le cadre des réunions de débriefing, on discutera de la nécessité d’être à l’avenir beaucoup plus restrictif sur les possibilités d’utilisation des pontons sur la Meuse, notamment pour le public à l’occasion des grands événements."

Une information judiciaire a été ouverte

Le parquet de Dinant a été avisé des faits. Son enquête devra déterminer si toutes les mesures de sécurités ont été prises et respectées. "Nous n'avons à l'heure actuelle reçu aucune plainte de personne ayant été légèrement blessée ou choquée", a indiqué le substitut du procureur du Roi de Dinant à l’agence Belga. "Nous allons identifier toutes les victimes et elles seront entendues. Ce travail sera en tout cas très difficile car il ne s'agit pas ici d'une personne isolée. Le but de l'enquête sera d'établir le degré et l'importance des responsabilités de chacun, que ce soit la Ville, le propriétaire du ponton et les victimes. La dimension civile sera sans doute plus importante que la dimension pénale dans ce dossier."

Par ailleurs, le propriétaire du ponton qui s'est effondré se considère lui comme "une victime de cette marée humaine. Avant l'arrivée des baignoires, 35 personnes qui étaient nos clients se trouvaient sur le ponton. Lorsque les baignoires sont arrivées, plusieurs centaines de personnes se sont mises sur le même côté de notre ponton. Mes deux employés n'ont pas pu gérer cette arrivée massive", a-t-il expliqué.

Le parquet de Dinant va à présent vérifier la réglementation applicable pour pareil événement. "L'enquête ne fait que commencer", précise-t-on au parquet de Dinant.

Le ponton se situait juste à l'endroit de l'arrivée, là où la plus grande partie des 20 000 spectateurs s'étaient massée pour assister à l'arrivée des baignoires.

 

Belga et RTBF

Accident à Dinant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ponton de Dinant: que s'est-il passé?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous