Regions

Dinant: bientôt une motion de méfiance contre l'échevin du Logement?

Le bourgmestre Richard Fournaux parviendra-t-il à ses fins dans son bras-de-fer avec l'échevin Thierry Bodlet?
30 mars 2015 à 13:22Temps de lecture1 min
Par PEEL Hughes Van

Le conflit entre Richard Fournaux et Thierry Bodlet dure depuis des mois. L’échevin reproche au bourgmestre d’empiéter sur ses plates-bandes dans des dossiers d’urbanisme et de logement, avec des petits arrangements qui ne seraient pas toujours conformes aux règles en vigueur. Alors que certains le traitent de psychorigide, Thierry Bodlet se dit respectueux des procédures. Il regrette que Richard Fournaux ne le soit pas autant que lui.

Il y a quelques semaines, dans un courriel adressé à la secrétaire du bourgmestre, Thierry Bodlet a lâché quelques noms d’oiseaux à l’adresse de Richard Fournaux. C’est la goutte qui a fait déborder le vase. L’échevin reconnaît une maladresse sur la forme, mais se dit droit dans ses bottes sur le fond. Il aurait malgré tout accepté de démissionner, sous conditions, mais ses exigences auraient été jugées démesurées.

Faute de démission, Richard Fournaux n’a pas le choix s'il veut se débarrasser de son échevin: il devra faire voter une motion de méfiance par le conseil communal. S’il ne l’a pas fait jusqu’à présent, c’est sans doute parce qu’il n’était pas certain d’obtenir les douze voix nécessaires, ce qui en dit long sur le malaise qui règne au sein de la majorité à propos de ce bras-de-fer (la majorité MR à Dinant compte 15 élus sur 23). Ce mardi soir, le bourgmestre rencontrera une nouvelle fois ses troupes pour les convaincre de le soutenir. S’il y parvient, la motion contre l’échevin pourrait être déposée rapidement et soumise au vote lors du prochain conseil.

Hugues Van Peel

Sur le même sujet

Dinant: conflit d'intérêts et complicité d'infraction pour Richard Fournaux?

Regions

Incapable de les payer, Richard Fournaux est assigné par ses avocats

Regions

Articles recommandés pour vous