Tipik Tv

Diffusion exceptionnelle de notre programme “Y’a pas de planète B” pour 670 élèves rassemblés autour des questions environnementales

© Tous droits réservés

21 oct. 2022 à 08:00 - mise à jour 21 oct. 2022 à 09:30Temps de lecture2 min
Par Sarah Mouvet

Vendredi 21 octobre, Jérôme Christiaens, directeur du Collège Saint-Quirin à Huy, montre aux élèves de son école l’émission "Y’a pas de planète B". Elle traite des questions climatiques à partir de défis de 21 jours remettant en cause nos habitudes de consommation. Ces défis (vivre sans viande, sans voiture, sans streaming, sans emballage ou dans une tiny house) permettent à des spécialistes de prolonger la réflexion sur les gestes qui comptent. Tout cela sous l’œil de notre Premier ministre, Alexander De Croo, qui répondait le 27 septembre aux questions des jeunes sur le plateau de “Y a pas de planète B”. Selon M. Christiaens, cette émission est un bon moyen de remettre à l’ordre du jour les questions climatiques  qui s’étaient essoufflées avec la crise sanitaire.

L’implication du Collège Saint-Quirin à la question environnementale remonte à plus de 15 ans

Il y a 15 ans, un groupe de professeurs a voulu redonner un souffle nouveau au tri des déchets et à la sensibilisation des élèves face à ces questions. Ce nouveau souffle, ils l’ont appelé : l’opération "Tri-malin". Intradel, l’Association Intercommunale de Traitement des Déchets Liégeois, avait mis à leur disposition des valises explicatives sur le tri et le recyclage des déchets avec des échantillons concrets, ce qui permettait aux élèves de voir, sentir et toucher directement les différentes phases des produits recyclés. Un choix concret pour sensibiliser réellement les élèves et les impliquer depuis cette date dans des habitudes plus respectueuses de l’environnement.

 

À la rentrée scolaire 2018, ce nouveau souffle était donné. Le groupe tri-malin se nomme alors "Saint- Quirin Demain". Un mouvement né un peu avant les grandes marches pour le climat qui a trouvé un réel écho auprès des élèves. Mais la pandémie de 2019 a mis un coup de frein à ce bel élan.

"Nous essayons aujourd’hui de redonner vigueur à ce projet via des petites actions symboliques qui permettent aux jeunes de se sentir concernés et de les impliquer dans un mouvement international", nous confie le directeur.

Depuis deux semaines plusieurs des élèves préparent des calicots et des banderoles en vue du vendredi 21 octobre 2022.

Le but de cette journée : marquer les esprits et susciter l’implication des jeunes. Soucieux de les informer sur ces sujets de société qui auront un impact indéniable sur leur avenir, l’école a souhaité leur montrer un programme "abordable et faisant sens afin de les sensibiliser de façon ludique". Cette journée du 21 octobre, en conscientisant les élèves, pourrait faire renaître le mouvement entamé les années précédentes.

Les journées "zéro- déchet" au sein de l’école

Par ailleurs, depuis plusieurs années, le corps professoral organise des journées à thème : "zéro — déchet" (utilisation d’une boîte à tartines), "Tous à l’eau" (utilisation de la gourde), "Gros-pull" (baisse de la t°), "Manger sain et local", etc. Chaque année, ils organisent également des retraites réflexives dont l’une a notamment pour thème les questions environnementales et de consommation citoyenne. Via des déplacements doux, en vélo ou à pied, les élèves peuvent visiter l’exploitation d’un maraîcher qui utilise un cheval de trait pour ses cultures, un apiculteur bio, un moulin à eau qui produit de l’électricité et tant d’autres.

Il y a une envie réelle et concrète du collège de sensibiliser les jeunes face à l’urgence climatique. Ainsi qu’une volonté de la RTBF de soutenir ce genre d’initiative en partageant ses programmes comme éclairage pédagogique.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous