Journal du classique

Difficile de faire carrière dans la musique classique, surtout si vous avez des enfants

© David Rivera / Getty Images

25 oct. 2022 à 06:52Temps de lecture2 min
Par ETX Daily Up

Il n’est pas rare que les parents aient du mal à concilier carrière et famille. Ce phénomène est d’autant plus marqué pour ceux travaillant dans la musique classique. Un nouveau rapport britannique révèle que 40% d’entre eux envisagent de se reconvertir face aux difficultés qu’ils rencontrent pour gérer leurs vies professionnelle et familiale.

93% des personnes interrogées ont déjà dû refuser un emploi à cause de leur situation familiale

L’association Parents and Carers in Performing Arts (PiPA) et l’université londonienne de Birkbeck ont mené des entretiens approfondis avec 410 professionnels du secteur, afin de dresser un panorama de leur état d’esprit actuel. Au vu des résultats de l’enquête intitulée "Bittersweet Symphony", il apparaît assez clairement que les parents et les proches aidants peinent à harmoniser les exigences liées à leur carrière musicale et à la vie familiale.

Près d’un tiers des répondants (30%) déclare que leurs obligations familiales empiètent sur leurs opportunités professionnelles, surtout lorsqu’ils travaillent à leur compte. "Il n’y a pas assez d’heures dans la journée ! C’est épuisant et très difficile de travailler en tant que musicienne indépendante avec deux enfants de moins de 5 ans et un mari avec un emploi à temps plein", a déclaré l’une d’entre eux dans l’enquête.

D’autres facteurs comme les exigences logistiques et financières liées aux tournées et au fait de travailler loin de chez soi, ainsi que le manque d’alternatives de garde d’enfants abordables, contribuent également au mal-être des parents travaillant dans la musique classique. Résultat : 93% des personnes interrogées ont déjà dû refuser un emploi à cause de leur situation familiale.

Les femmes en proie à la charge parentale

Les femmes faisant carrière dans la musique classique ont particulièrement du mal à concilier ces deux sphères de leur vie. Cette tension se ressent dans les chiffres : les travailleuses indépendantes ayant des enfants ou des proches à charge gagnent, en moyenne, 12.000 livres sterling par an (environ 13.800 euros), contre 20.000 livres sterling (23.000 euros) pour leurs homologues masculins.

Les auteurs de l’enquête ont également constaté que l’arrivée d’un enfant représente parfois un véritable frein à l’épanouissement des professionnelles du secteur. "Ma moitié est un chanteur d’opéra à succès qui a beaucoup voyagé durant notre mariage. Ma propre carrière a toujours été reléguée au second plan et, tout au long de ma vie professionnelle, les décisions concernant mon travail ont été influencées par ses besoins ou ceux de mes enfants. Je n’ai jamais pu me consacrer pleinement à l’avancement de ma propre carrière", explique l’une d’elles.

Face à l’ampleur du phénomène, les auteurs du rapport appellent les dirigeants du secteur à innover pour ne plus délaisser les parents et les proches aidants. Ils avancent certaines pistes de réflexion concernant, par exemple, la mise en place d’heures de travail plus flexibles pour accommoder celles et ceux avec des responsabilités familiales. "Pour devenir véritablement inclusive, la musique classique doit amorcer un changement culturel afin de s’attaquer aux inégalités persistantes [du secteur]", concluent-ils.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous