Belgique

Charm el-Cheikh: Didier Reynders déconseille "temporairement" les voyages

05 nov. 2015 à 15:05 - mise à jour 05 nov. 2015 à 19:30Temps de lecture1 min
Par RTBF

Sur le plateau de Jeudi en Prime, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a annoncé qu'il déconseillait "temporairement" les voyages des Belges à Charm El Sheikh. Les autorités belges attendent des "garanties" quant à la sécurité de l'aéroport. "On n'a pas encore reçu tous les éléments sur le dramatique crash du Sinaï" a ainsi déclaré le ministre MR. "On n'interdit à personne de s'y rendre mais nous devons conseiller aux Belges de ne pas y aller temporairement." Didier Reynders a tenu à rendre hommage au travail des tours operators belges. Tout en constatant qu'une série de pays européens a décidé - également -  de déconseiller à leurs ressortissants de se rendre dans cette station balnéaire égyptienne.

La position du Premier est celle de Didier

Dans le dossier politique chaud de cette semaine de Toussaint, le "Galantgate", Didier Reynders a joué la partition de la solidarité gouvernementale, calquant sa position sur celle du Premier ministre. C'est "à la Chambre de se prononcer. Il appartient à un ministre de présenter sa position au Parlement. On verra ce que la Chambre en dira." Didier Reynders, comme le président de la Chambre Sigfried Bracke, demande que toutes les pièces du dossier soient présentées au Parlement.

Prudence dans le dossier Ali Aarrass

Invité à réagir sur le traitement subi, dans une prison marocaine, par le Belgo-marocain Ali Aarrass, Didier Reynders a rappelé que "Ali Aarrass est considéré comme marocain par le Maroc. S'il était dans un autre pays, la situation serait totalement différente". Le ministre des Affaires étrangères a évoqué les différentes demandes et actions des autorités belges dans le dossier (dont le soutien consulaire exigé par la Justice) : "On continue à demander à ce qu'il soit traité correctement." Néanmoins, Didier Reynders insiste sur la prudence à avoir dans ce dossier : "Les services de renseignements belges indiquent qu’il a été suivi pour des faits de terrorisme. Dans le climat actuel, il faut donc être prudent." Didier Reynders ne demande donc pas la libération d'Ali Aarrass.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous