RTBFPasser au contenu

Regions

Didier Delval, directeur du CHwapi : "Je ne respecterai pas l’obligation vaccinale pour les soignants !"

Didier Delval, directeur du CHwapi : "Je ne respecterai pas l’obligation vaccinale pour les soignants !"
07 déc. 2021 à 12:001 min
Par Anne-Françoise Moens avec Sophie Mergen

On en parle de plus en plus : l’obligation vaccinale. Une question dont le directeur du réseau CHwapi (le Centre Hospitalier de Wallonie Picarde) Didier Delval, ne veut pas entendre parler. Pour lui, s’il oblige le personnel à se faire vacciner et qu’il faut écarter ceux qui refusent (actuellement chiffré au nombre de 70), alors son hôpital ne tournera plus.

"Cette obligation n’est pas tenable. Nous avons actuellement 20% d’absentéisme, dont 15% de longue durée, et nous devons augmenter nos ressources au service des soins intensifs dont 60% sont occupés par des patients Covid".


►►► Pénurie de personnel soignant: quelle ampleur et comment l’expliquer ?


Habituellement, le service des soins intensifs s’en sort avec 70 soignants mais aujourd’hui, il en faut 100. Didier Delval dit chercher dans tous les services pour les trouver. "Nous ne pouvons pas continuer à fermer nos blocs opératoires ! Il est insupportable d’imaginer que le 1er janvier je devrais me passer de 70 personnes parce qu’elles refusent de se faire vacciner".

Didier Delval a donc pris la décision de mettre tout le monde à l’horaire : vaccinés et non vaccinés, obligation vaccinale ou pas. Il refera le point en mars.

À partir du 1er janvier, le personnel soignant a 3 mois pour se faire vacciner. En cas de refus, le personnel non-vacciné sera sanctionné avec une suspension temporaire de contrat et la mise au chômage temporaire. Il ne pourra plus non plus être en contact avec des patients. A partir du 1er avril, en cas de non-respect de l’obligation vaccinale, le membre de personnel sera privé de son visa ou enregistrement, il pourra donc être licencié.

Articles recommandés pour vous