RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Diam’s livre de rares confidences sur sa relation avec Vitaa : "Notre amitié n’a jamais bougé"

Loading...
31 mai 2022 à 11:00Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

L’interprète de La boulette sort du silence dans de rares interviews sur sa vie à Brut et au Parisien à l’occasion de la sortie du documentaire Salam qui retrace sa carrière.

C’est un retour pour le moins inattendu. Diam’s, l’ancienne rappeuse désormais en retrait de la vie médiatique depuis environ 10 ans, a dévoilé Salam, un documentaire qu’elle a co-réalisé sur son parcours de vie.

Présenté en séance spéciale au Festival de Cannes avant sa sortie en salle début juillet, ce film coproduit par Brut dévoile comment l’artiste âgée de 41 ans désormais, a trouvé un sens à sa vie après une carrière artistique qui la rongeait.

Voici les nouvelles confessions, pas si nocturnes, de Diam’s.

Trouver la paix intérieure

"J’ai l’impression de revenir de la mort. J’aurais dû être morte. […] Si je n’avais pas ouvert le Coran un soir sur une plage de l’île Maurice et trouvé un sens à ma vie, je pense que je me serais vraiment foutue en l’air" confie-t-elle notamment dans le documentaire.

Dans la bande-annonce, on la découvre seule sur la scène du Zénith de Paris, qu’elle a rempli plusieurs fois par le passé. La salle est vide mais Diam’s se sent heureuse. Une image forte signée par la réalisatrice Houda Benyamina informe Pure Charts : "Ça m’a montré que j’ai vraiment trouvé la paix. Avant, je rentrais dans une salle pleine et j’étais vide. Là, je suis rentrée dans une salle vide et j’étais pleine".

Une amitié indéfectible

Interrogée par Le Parisien, Diam’s a évoqué sa relation avec Vitaa. On se souvient de leur fameux duo en 2006 : la rappeuse avait retrouvé l’interprète d’À fleur de toi sur Confessions nocturnes.

Les deux artistes ont tissé des liens étroits depuis cette période et leur amitié reste d’actualité. Vitaa a même régulièrement donné des nouvelles sur son amie. En 2021, elle justifiait par exemple à Clique les raisons du choix de l’Islam de sa comparse pour trouver la paix intérieure après avoir souffert de la célébrité. "Elle a maîtrisé ses démons et ses colères et il n’y a que la foi qui lui a amené ça. Les gens qui ne l’ont pas vu de l’intérieur ne peuvent pas comprendre" lâchait-elle notamment.

Pour Le Parisien, Mélanie Georgiades de son vrai nom, a loué le travail de son amie qui a cartonné avec l’album VersuS, écrit et composé en duo avec Slimane. "Je suis heureuse quand ma copine l’est" malgré sa crainte qu’elle subisse la même crainte que les choses qui lui ont fait peur. "Avec Charlotte, notre amitié n’a jamais bougé. On était deux petites 'girls' qui passaient des soirées ensemble. Aujourd’hui, on est deux mamans qui se retrouvent l’après-midi".

Vitaa bouleversée par le documentaire

Diam’s a aussi réagi aux images de Salam, où on la découvre en larmes à la fin d’un concert et réconfortée par Vitaa. "C’était tout le temps comme ça" assure l’ancienne rappeuse. "Pendant deux heures de concert, j’oubliais tout, c’était un moment suspendu. Mais ensuite il restait vingt-deux heures avant le concert suivant où j’étais seule. Et je n’ai trouvé personne qui comprenait ce que je ressentais".

Il y a quelques jours, en story sur son compte Instagram, l’ancienne coach de The Voice Belgique avait tari d’éloges le documentaire : "Je ne saurais retranscrire avec des mots ce que j’ai ressenti tellement j’ai été bouleversée. A vous qui l’aimez, l’avez écoutée, supportée ou détestée… Allez voir, vous comprendrez… Je t’aime ma sœur et suis tellement fière de celle que tu es devenue".

Loading...

Sur le même sujet

"À Béziers, il n’y a pas la plage !" : Édouard Baer corrige en direct le bulletin météo

Le 8/9

"Mais tu le connais ?" La fille de Laurence Boccolini ignore tout de la célébrité de sa mère

Vivacité

Articles recommandés pour vous