RTBFPasser au contenu

Diables Rouges

Diables Rouges : Quelle sélection pour le tournant de la Nations League ?

Diables Rouges : Quelle sélection pour le tournant de la Nations League ?

C'est une sélection importante que Roberto Martinez s'apprête à livrer ce midi. Les Diables Rouges retenus pour les obligations internationales d'octobre vont, en effet, enchaîner 3 matchs en l'espace d'une semaine : un amical contre la Côte d'Ivoire le 8, puis deux officiels en déplacement, le 11 en Angleterre, et le 14 en Islande. La qualification pour le Final 4 pourrait déjà se décider ou, à tout le moins, se dessiner.

Pour sa première sélection de 2020, rentrée le...mois dernier, Roberto Martinez avait dû jongler avec des paramètres physiques pas toujours compatibles. Entre les joueurs qui avaient déjà repris la compétition, ceux qui rentraient juste de vacances et ceux qui n'avaient pas encore disputé le moindre match officiel, le grand écart physique était parfois digne de ceux de Kim Clijsters à sa grande époque.

Ce mercredi, le sélectionneur devra tenir compte d'un autre paramètre revenu en force ces dernières semaines : les contaminations au Covid-19. Dans quel état  Yari Verschaeren et Brandon Mechele vont-ils revenir de leur quarantaine ? D'autres cas vont-ils s'ajouter d'ici à la semaine prochaine, voire durant le rassemblement ? Par les temps qui courent, la prudence s'impose. Toute équipe, toute sélection apprend à vivre au jour le jour. Et en ce qui concerne les matchs internationaux, les formations européennes peuvent déjà se réjouir que leurs rencontres ne soient pas purement et simplement annulées par l'UEFA.

Pour tenter d'enchaîner un...13è succès consécutif avec ses Diables, Martinez ne devrait a priori pas chambouler son effectif. On imagine qu'il ratissera aussi large que la dernière fois. Par précaution. 29 joueurs avaient été retenus dans un premier temps, avant que Kevin De Bruyne et Michy Batshuayi ne se joignent au groupe entre le Danemark et l'Islande. 

Une sélection dans la continuité ?

Victime d'une rupture du tendon d'Achille en juillet dernier, Matz Sels est toujours sur la touche, ce qui clarifie le choix au niveau des 4 gardiens : Thibaut Courtois, Simon Mignolet, Koen Casteels et Hendrick Van Crombrugge seront logiquement de la partie, Arnaud Bodart étant laissé à disposition du noyau espoirs. 

En défense, aux côtés des incontournables Jan Vertonghen, Toby Alderweireld, Thomas Vermaelen (s'il peut quitter le Japon), Jason Denayer, Leander Dendoncker et Dedryck Boyata (qui avait dû faire l'impasse sur les deux rendez-vous de septembre), Martinez devra remplacer Elias Cobbaut et, peut-être, Brandon Mechele. Il n'est pas interdit de penser qu'il puisse mettre en lumière la réussite actuelle de Charleroi et de sa ligne défensive aux accents 3/4 belges : Joris Kayembé, Dorian Dessoleil et Maxime Busi (déjà repris chez les Espoirs). Les deux premiers présentant en plus l'avantage d'être...gauchers. Une denrée devenue rare dans ce secteur, et qui le sera encore plus quand Vertonghen et Vermaelen rangeront les crampons. Une surprise est-elle à prévoir ? Pas interdit de penser non plus que Zinho Vanheusden prenne enfin l'ascenseur des espoirs vers les A. Une issue prévue depuis des mois, mais qui tarde à se concrétiser.

Sur les flancs, les choix seront moins épineux que d'habitude puisque Thorgan Hazard (blessé aux ischios) n'est pas disponible, et que Nacer Chadli semble hors du coup, n'ayant pas encore disputé la moindre minute avec son nouveau club d'Istanbul Basaksehir. Aux côtés de Yannick Carrasco, Timothy Castagne et Thomas Meunier, Martinez pourrait donc bien être tenté de relancer Adnan Januzaj, qui a ouvert son compteur but de la saison avec la Real Sociedad le week-end dernier.

Peu de surprises à attendre dans le secteur des médians axiaux : Kevin De Bruyne, Hans Vanaken, Axel Witsel et le duo de Leicester Youri Tielemans-Dennis Praet sont tous en forme et disponibles. 

Benteke et Batshuayi en renfort ?

Dans la ligne offensive, il y a abondance de bien. Dries Mertens (2 buts et 2 assists en 2 matchs de Serie A), Eden Hazard (toujours en attente de ses premières minutes), Divock Origi (buteur et passeur avec Liverpool en League Cup), Leandro Trossard et Jérémy Doku (qui déborde de confiance depuis sa première convocation) seront de la partie. Ce qui ne sera pas nécessairement le cas de Yari Verschaeren, qui sort à peine de quarantaine...

Les Anderlechtois devraient logiquement être moins nombreux qu'en septembre puisque, outre la blessure de Cobbaut et l'inconnue Verschaeren, il serait surprenant que Landry Dimata trouve encore grâce aux yeux de Martinez, alors qu'il a perdu son statut de n°1 au sporting au profit de Lukas Nmecha. A l'inverse, les deux attaquants de Crystal Palace (mais pour combien de temps ?) Christian Benteke et Michy Batshuayi devraient logiquement retrouver une sélection qui leur donne souvent des ailes, et avec laquelle ils ont déjà inscrit respectivement 15 et 18 buts. Aux côtés de l'incontournable Romelu Lukaku : 52 buts en sélection, et buteur avec l'Inter le week-end dernier contre la Fiorentina.

 

 

 

 

Articles recommandés pour vous