RTBFPasser au contenu
Rechercher

Diables Rouges

Diables Rouges : les 7 dates clés de Dries Mertens qui fête ses 35 ans

Dries Mertens fête ses 35 ans. Ici, levant les bras à l’entraînement des Diables Rouges, applaudi par Yannick Carrasco.
06 mai 2022 à 05:41Temps de lecture4 min
Par Igor Beghin

Dries Mertens fête ses 35 ans ce vendredi. Cela fait 11 ans que le Louvaniste porte la vareuse noire-jaune-rouge. L’occasion pour nous de revenir sur sa carrière avec les Diables Rouges en 7 dates clés.

9 février 2011 : première cape

Dries Mertens a signé son premier contrat professionnel à La Gantoise, club pour lequel il n’a jamais joué. Mais le destin fait bien les choses puisque c’est dans leur (ex-) enceinte, le stade Jules Otten, que le Louvaniste a fait ses débuts sous le maillot noir-jaune-rouge. Le 9 février 2011, Georges Leekens lance le joueur âgé de 23 ans dans le grand bain lors d’un match amical contre la Finlande.

Ce soir-là, les Diables Rouges sont peu inspirés et partagent : 1-1. Les Belges ratent plusieurs occasions, mais finissent par ouvrir le score via Axel Witsel. Pour sa première cape, Dries Mertens, entré en jeu au cours de la deuxième mi-temps, montre ses qualités et touche le poteau sur une belle frappe expédiée depuis l’extérieur de la surface en fin de rencontre. Malheureusement pour lui, les Finlandais égalisent quelques minutes après, mais le joueur du FC Utrecht laisse entrevoir de belles choses.

Belgique - Finlande : 09 février 2011 (1-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

7 octobre 2011 : première passe décisive

En football, on demande aux attaquants d’être décisifs. Le 7 octobre 2011, pour son sixième match avec les Diables Rouges, Mertens l’est. Lors de l’avant-dernier match des qualifications pour l’Euro 2012, la Belgique peut encore croire aux barrages s’ils battent le Kazakhstan.

C’est chose faite, les Diables Rouges s’imposent 4-1 grâce, notamment, à la première passe décisive de Dries Mertens qui offre à Eden Hazard son premier but avec l’équipe nationale. Les Belges manqueront finalement les barrages, mais les prémices de la génération dorée sont mises en place.

Belgique - Kazakhstan : 07 octobre 2011 (4-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 août 2012 : l’envol face aux Pays-Bas et premier but

Pour beaucoup d’observateurs, le déclic pour cette génération dorée des Diables Rouges a lieu lors du match amical du 15 août 2012 face aux Pays-Bas. Ce soir-là, les Belges et Dries Mertens en particulier sont en feu. Le joueur du PSV Eindhoven marque son premier but en noir-jaune-rouge et distille deux passes décisives. Le tout en 23 minutes de jeu, seulement.

Alors que les Diables Rouges étaient menés 1-2 par les Hollandais, l’entrée de Dries Mertens a presque fait basculer le match à elle toute seule. En cinq minutes, le Louvaniste égalise dans un premier temps, offre un caviar à Romelu Lukaku ensuite et, enfin, réalise une nouvelle passe décisive pour son pote Jan Vertonghen.

Belgique - Pays Bas : 15 août 2012 (4-2)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juin 2014 : premier but en Coupe du Monde

Lancés par leur victoire face aux Pays-Bas, les Diables Rouges entament leur campagne qualificative pour la Coupe du Monde 2014 avec confiance. La Belgique se qualifie brillamment avec 26/30 points et composte son billet pour le Brésil.

Les Diables Rouges participent à leur premier grand tournoi depuis douze ans. Le 17 juin 2014, ils affrontent l’Algérie pour leur première rencontre de phase de poules. Malmenée par les Algériens, la Belgique encaisse un pénalty après 25 minutes de jeu. Le score ne bouge pas jusqu’à la 70e minute, moment choisi par Marouane Fellaini pour égaliser. Les Diables Rouges ne s’arrêtent pas là puisque, dix minutes plus tard, Dries Mertens, sorti du banc, arrache la victoire grâce à une frappe puissante dans le plafond. Le premier but en Coupe du Monde du Napolitain lance la Belgique dans la compétition.

Belgique - Algérie : 17 juin 2014 (2-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 juin 2018 : but contre le Panama

Dries Mertens aime marquer pour l’entrée en lice des Diables Rouges en Coupe du Monde. Mais marquer un but décisif, il adore. Le 18 juin 2018, quasiment quatre ans jour pour jour après son premier but en Coupe du Monde, l’attaquant de poche remet ça et ouvre le score dans un match fermé face au Panama.

Sa reprise de volée est un des plus beaux buts de la compétition. Mertens débloque une nouvelle fois la situation et place la Belgique sur de bons rails pour la suite du match et du tournoi. Les Diables Rouges s’imposent 3-0 contre les Panaméens.

Belgique - Panama : 18 juin 2018 (3-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 juillet 2018 : médaille de bronze à la Coupe du Monde

Suite à leur victoire face au Panama, les Diables Rouges enchaînent. Dries Mertens est à l’assist lors de la victoire 5-2 face à la Tunisie dans le deuxième match. Roberto Martinez fait tourner son effectif dans le dernier match de poules contre l’Angleterre et le Louvaniste ne joue que quatre minutes.

Lors de la folle remontée contre le Japon en huitièmes de finale, Mertens a dû céder sa place lorsque la Belgique était menée 0-2. Ensuite, au tour suivant, il a regardé depuis le banc ses coéquipiers réaliser l’exploit contre le Brésil (1-2). Mertens n’a rien pu faire pour aider ses coéquipiers en demi-finales contre une équipe de France bien regroupée. Mais, comme elle avait commencé, la Coupe du Monde s’est bien terminée pour l’attaquant et les Diables Rouges qui décrochent la médaille de bronze en remportant le match pour la troisième place contre l’Angleterre (2-0). Le 14 juillet 2018 reste gravé dans les mémoires belges : il s’agit du meilleur résultat de la Belgique en Coupe du Monde.

Belgique - Angleterre : 14 juillet 2018 (2-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juin 2021 : 100 caps

Après Vertonghen, Witsel, Toby Alderweireld et Eden Hazard, Mertens devient le cinquième centenaire de l’équipe nationale. Le 17 juin 2021, face au Danemark, l’attaquant belge fête sa centième cape en équipe nationale lors de ce deuxième match de poules de l’Euro 2020. Sorti à la mi-temps de cette rencontre dans laquelle les Diables Rouges ont souffert, Dries Mertens aurait sans doute aimé faire mieux. Mais l’essentiel est ailleurs, la Belgique l’emporte finalement 1-2 et se qualifie pour les huitièmes de finale.

Le Louvaniste peut donc célébrer cette très belle étape de sa carrière. Le match s’étant joué à l’extérieur, l’Union belge mettra Dries Mertens à l’honneur quelques mois plus tard avant la rencontre contre l’Estonie.

Diables Rouges : Dries Mertens mis à l'honneur pour sa 100e cap avant Belgique-Estonie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Que ce soit en 2016 ou lors de l’édition 2020, Dries Mertens n’est pas parvenu à marquer au cours d’un Euro. Il n’en aura probablement jamais l’occasion étant donné que le prochain aura lieu en 2024. L’attaquant sera alors âgé de 37 ans et cela semble compliqué de prendre part au prochain Euro à cet âge et avec la nouvelle génération qui frappe à la porte. Le Louvaniste peut, en revanche, encore revendiquer une place dans la sélection belge qui s’envolera pour la Coupe du Monde au Qatar à la fin de l’année. Et, pourquoi pas, marquer lors de trois Coupes du Monde.

Jusqu’ici, Dries Mertens a joué 103 matchs pour les Diables Rouges. Il a inscrit 21 buts et délivré 31 passes décisives. Un joli pied de nez à Anderlecht et La Gantoise quand on sait qu’aucun de ces deux clubs n’a cru en lui.

Dries Mertens fête ses 35 ans. Ici, célébrant son but contre le Panama à la Coupe du Monde 2018.
Dries Mertens fête ses 35 ans. Ici, célébrant son but contre le Panama à la Coupe du Monde 2018. © AFP

Sur le même sujet

Sur le banc pour Delire, sur la pelouse pour Jbari : quel rôle pour Witsel chez les Diables Rouges ?

Diables Rouges

Articles recommandés pour vous