RTBFPasser au contenu

En cette fin d'année civile, et à moins d'un an de la prochaine Coupe du monde au Qatar, la rédaction foot de la RTBF s'est penchée sur le bilan de nos Diables dans leurs championnats respectifs. Avec notre consultant Frédéric Waseige (journaliste VOO), nous passons en revue les troupes. Cette année 2021 a-t-elle été un bon cru pour les Diables de Martinez ? Ou au contraire une année à oublier ? Aujourd'hui, penchons-nous sur la saison des Diables évoluant en Premier League anglaise. Là où le contingent d'internationaux est le plus imposant.

Loading...

Kevin De Bruyne, sa classe mondiale

Kevin De Bruyne, the King

* Au 29.12.2021 : chiffres pour l'année civile 2021, en club et avec les Diables (17m possibles) .

*Manchester City 44m/15b – Diables 10m/3b

Sa première partie de saison (champion d'Angleterre et finale de ligue des champions) est très bonne car il est décisif et apporte quelque chose et puis, après l’Euro, il revient blessé. Mais ce qui est bien désormais c'est que Kevin De Bruyne et sa classe mondiale ne sont pas indispensables dans une équipe comme City. Les 10 matchs où il a été absent, City a marqué 30 buts. L’avantage est donc qu’on prend son temps avec lui. On ne le brusque plus. C’est d'ailleurs le symbole de cette génération de Diables trentenaires. Mais sa classe mondiale fait qu’en ne jouant pas beaucoup il apportera quand même énormément."

Romelu Lukaku, en sur-régime

Romelu Lukaku

* Inter & Chelsea 44m/22b – Diables 12m/11b

Formidable. Il est pour beaucoup dans le succès de l’Inter. Une saison 2020/21 en Serie A à 36 matchs, 24 buts. Une saison de fou, puis il enchaîne l’Euro et une nouvelle saison dans un club où il veut prouver tout de suite que Chelsea n’aurait pas dû le virer des années plus tôt. Donc il est à "donf" tout le temps, sans récupérer et il finit par se blesser. Il a été en sur-régime pendant 2 saisons. Mais 2021 restera une année extraordinaire. Son Euro était plutôt bon. Chapeau à lui pour son côté maître des surfaces ".

Youri Tielemans, 2 saisons folles

Youri Tielemans

*Leicester 51m/9b – Diables 13m/0b

" L’année 2021 de Youri était très bien. Il a énormément joué même s’il rate avec son club le top 4 lors des dernières journées. Son Euro était un peu annonciateur de ce qui allait arriver. Il était dans le dur. Avant sa récente blessure je crois qu’il en était à 82 titularisations d’affilée en Premier League. Il a 24 ans et sort de 2 saisons folles où il a été directement un taulier, donc il a un peu explosé. Mais à son âge tout le monde lui prédit d’aller plus haut (dans l’un des 4 grands clubs d’Angleterre). Donc une année  2021 très positive, car les gens ne voient que le court terme et Youri n’est qu’un être humain à près tout."

Timothy Castagne, le métronome

Timothy Castagne

*Leicester 46m/1b – Diables 10m/0b

" Que voulez-vous que je dise sur Tim ? C’est un mec d’une grande régularité. Il fait ses matchs. Il n’est jamais très mauvais. Tout le temps bon et souvent très bon. C’est un métronome. Il a trouvé sa place en Premier League et c’est quelqu’un de sain de corps et d’esprit."

Christian Benteke hausse le niveau

Christian Benteke

*Crystal Palace 39m/11b – Diables 5m/2b

Quand il y a une grande compétition en fin de saison, il y a des joueurs qui haussent le niveau. C'est le cas de Christian qui a donc bien fini la saison dernière avant l’Euro. Dans un contexte pas évident avec un entraineur (Roy Hodgson) qui laisse le ballon à l’adversaire. Aujourd’hui il est avec un coach, Patrick Vieira, qui est beaucoup plus joueur (on est passé à Palace de 40 à 65% de possession) ce qui est important pour un attaquant. Vieira c’est quelqu’un qui a aussi la même culture, qui parle la même langue que Christian. Ca lui fait du bien. Et puis Benteke on sait ce qu’il vaut. "

Divock Origi, ce héros

Divock Origi

*Liverpool 19m/5b – Diables 2m/0b

J’ai rarement vu de ma vie un joueur qui marque si peu et qui est considéré comme un grand buteur. C’est un phénomène. Parfois il disparait mais quand il réapparait, il met tout le monde à l’ombre. C’est homme des grands coups. Il est là depuis 7 ans et il a mis 21 buts en Premier League. Faites la moyenne! 3 buts par saison pour un numéro 9… c’est rien. Mais ce mec est un héros. Ses buts en ligue des champions, dans le derby contre Everton. Klopp dit que c’est une légende et qu’il espère que Divock trouvera un entraineur qui le fera davantage jouer que lui. Divock c’est un cool, c’est sa grande force. Avec lui, à chaque seconde d’un match, quelque chose peut arriver. C’est un mec qui, sur une touche de balle, peut vous faire gagner une Coupe du monde. Avec les Diables contre le Pays de Galles il a joué 53 minutes, soit plus que toute sa saison en Premier League. Vous imaginez ? Est-ce que pour lui c’est mieux d’aller prendre du temps de jeu chez le 10e du championnat turc ou de vivre l’épopée de Liverpool depuis 5 ans avec Klopp? OK c’est frustrant mais être une légende en ressentant que tout le monde vous aime…qui sommes-nous finalement pour le juger ? "

Albert Sambi Lokonga, comme un taulier

Albert Sambi Lokonga

*Anderlecht & Arsenal 38m/1b – Diables 1m/0b

Bonne surprise. Il a eu la chance que la Suisse est allée loin à l’Euro et que Xhaka est arrivé plus tard ce qui lui a octroyé rapidement une place de titulaire. Et il a tout de suite joué comme un taulier, sans se cacher. Tout cela à 20 ans. En arrivant dans un championnat 5 fois supérieur à celui d’où il vient (notre Pro League). C’est le 2e joueur d’Arsenal qui fait le plus de passes réussies en Premier League, le plus de tackles gagnants…ça donne une idée de son adaptation. Année donc très positive pour lui et une bonne chose pour les Diables. "

Leandro Trossard, le plus régulier

Leandro Trossard

*Brighton 41m/8b – Diables 11m/2b

" En 2021, c’est le Belge qui a été le plus régulier. 98% de temps de jeu (cette saison en Premier League) dans une équipe qui, enfin, va au bout de ses idées. Il a marqué pas mal de buts aussi. C’est le gars qui, dans un petit club anglais, a pris une grande place. Il est un peu au-dessus du niveau moyen en Premier League. Donc c’est une belle surprise. Bref, une année en forme de confirmation et une rampe de lancement pour un avenir prometteur. D’autant qu’il a joué pas mal avec les Diables. "

Leander Dendoncker, le satellite

Leander Dendoncker

*Wolverhampton 42m/2b – Diables 12m/0b

Il n’a pas vraiment profité du changement d’entraîneur dans son club. Avant il jouait beaucoup plus. Sa faculté d’être tout le temps en mouvement est importante à côté d’un distributeur. C’est un formidable satellite. Mais pour les Diables, je ne suis pas sûr qu’il sera au Qatar. La polyvalence en équipe nationale, dans son cas, n’est pas toujours bonne. "

Articles recommandés pour vous