Football

Alex Teklak : "La capacité d'adaptation de Kevin De Bruyne est phénoménale"

Alex Teklak : "Il faudrait être plus rigoureux sur les pertes de balles lorsqu'on va encore évoluer de la sorte"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'équipe de "Complètement Foot" avec David Houdret, Pascal Scimè et Alex Teklak a débriefé la rencontre des Diables Rouges en Nations League contre le Pays de Galles qui s'est soldée par une victoire 2-1. Quels enseignements tirer de ce match avant d'affronter les Pays-Bas dimanche ? Un Kevin De Bruyne étincelant mais aussi quelques points d'attention, comme la baisse de concentration en deuxième période. 

Pour notre consultant "Complètement Foot", Alex Teklak, la rencontre était comme un match amical. "Quand vous affrontez un adversaire plus faible, vous savez que cela conditionne votre manière d'être sur le terrain. On peut tirer des enseignements de ce match. On a eu des moments où on était dominant, peut-être presque un peu trop. On a attaqué avec trop de joueurs devant le ballon, sans penser à la reconversion défensive." Il développe en appuyant sur un point, "on ne peut plus se permettre de jouer comme il y a quatre ans avec des défenseurs qui jouent à 40 mètres de leur but sans protection, en étant trop exposés. On n'est plus capable de faire ça, on n'a plus les jambes. Même face à de modestes Gallois, on a eu des difficultés dans les transitions. Il faudrait être un peu plus rigoureux et plus discipliné sur les pertes de balles lorsqu'on va encore évoluer de la sorte. Mais c'est aussi conditionné par la tournure du match. Contre les Pays-Bas, vous allez davantage vous méfier de l'adversaire. Psychologiquement, ça influence le comportement collectif de l'équipe. Quand vous savez que vous avez en face une équipe bien meilleure, vous avez un repli défensif qui est aussi lié à cela."

De son côté, Pascal Scimè évoque un match inégal de la part des Diables Rouges. "On a eu deux mi-temps complètement différentes. On a été très bon en première mi-temps indépendamment de la qualité de l'adversaire, parce qu'on avait envie de se faire plaisir, d'aller chercher le jeu, de faire plaisir au public et de faire mal à l'adversaire." Il poursuit en soulignant une deuxième mi-temps moins fringante des Belges. "Je ne sais pas si c'est la qualité de l'adversaire, le score à la mi-temps ou un peu des deux, mais le curseur a baissé en seconde période. On a manqué de justesse technique. Il y a certaines choses à revoir. Et le fait que Roberto Martinez ait pris un carton rouge, je ne trouve pas cela anodin. Je l'ai trouvé assez nerveux, il manquait de sérénité."

Kevin De Bruyne reçu 5 sur 5

En revanche, un joueur a encore brillé en équipe nationale ce jeudi soir : Kevin de Bruyne. Auteur d'un but et d'un assist, il a été décisif dans cette victoire face au Pays de Galles

Pour Pascal Scimè, il était omnipotent sur ce match. "De Bruyne, il jouait partout sur les 35 derniers mètres, il faisait toute la largeur du terrain. On pouvait le retrouver à gauche, en train de s'infiltrer, demander le ballon en plein axe, à droite, au niveau du grand rectangle. C'est clairement le meilleur joueur de notre équipe." Alex Teklak abonde dans le même sens, "ce qui me frappe c'est son adaptation avec l'équipe des Diables. Sa capacité d'adaptation est phénoménale, car à Manchester City avec Guardiola, tout le système est pensé comme du papier à musique pour que son jeu de position soit le plus efficace possible. Mais il lit tellement bien le jeu qu'il s'adapte aux Diables Rouges et à leurs caractéristiques sans difficulté." Il ajoute, "pendant le temps de passe, il continue de scanner le terrain devant, derrière et à côté de lui, tout en pensant à son contrôle de balle, au pied avec lequel il va taper le ballon. Ce sont les joueurs exceptionnels qui sont capables de faire ça."

Pascal Scimè conclut, "la dépendance de l'équipe nationale à Kevin De Bruyne est existante. Aujourd'hui, on a vu qu'il y avait une Belgique avec De Bruyne et une Belgique sans lui. Quand il a joué un peu moins dans ses standards habituels, toute l'équipe était moins brillante."

Alex Teklak : "La capacité d'adaptation de De Bruyne est phénoménale"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Abonnez-vous à nos podcasts "Complètement Foot" !

Loading...

Sur le même sujet

Roberto Martinez avant Pays-Bas – Belgique : "Pour le moment, c’est impossible de savoir qui sera dans les 26"

Diables Rouges

Articles recommandés pour vous