RTBFPasser au contenu

Diables Rouges

Diables : les tops et les flops de Russie-Belgique

Diables : les tops et les flops de Russie-Belgique
17 nov. 2019 à 08:002 min
Par RTBF

Nos journalistes en Russie ont assisté à la performance de choix des Diables hier. Qu’ont-ils retenu de cette neuvième victoire de rang dans cette campagne qualificative quasi sans faille. Les tops et les flops de ce match ?

Les TOPS

Rodrigo Beenkens : " Une première mi-temps très impressionnante. L’efficacité des frères Hazard. Vermaelen qui a rassuré toute l’équipe dès ses premières interventions. Boyata qui a complètement mis Dzyuba sous l’éteignoir. Le troisième but est un chef d’œuvre de vitesse, de virtuosité, de technique...et d’altruisme. Bref, l’équipe semble plus mûre, plus mature et plus sereine que lors de la dernière Coupe du Monde."

Vincent Langendries : " L’envie de tout ce groupe. L’envie de montrer qu’ils sont les meilleurs, l’envie de ne rien concéder. Et aussi quelques individualités qui m’ont plu. Boyata impérial, une vraie assurance costaude. Il vient d’estampiller son ticket définitif pour l’Euro. J’ai aussi aimé Vermaelen, un grand pro. Les frères Hazard avaient pris de la potion familiale pour dynamiter cette Russie abasourdie par tant de complicité efficace. Eden et Thorgan de vrais artistes en duo. Et un Mertens plein d’abnégation, un De Bruyne bourré d’altruisme… bref… un joli bilan "

Manuel Jous : " La complicité et la joie de jouer des frères Hazard était communicative. Leur constante activité en première mi-temps a donné le ton et entraîné l’ensemble de l’équipe dans leur sillage rayonnant. On connaît tellement Eden qu’il ne nous surprend plus, Thorgan, en revanche, ne cesse de grandir dans cette équipe. Qui aurait pu imaginer que l’ancien " frère de ", soulier d’or belge à la sauce waregemoise allait un jour s’élever à un tel niveau ? J’ai également beaucoup apprécié Dedryck Boyata, qui a mis Dzyuba hors du match, et Thomas Vermaelen, qui à chacune de ses apparitions avec les Diables fait exploser ses qualités : calme, placement, technique. Ah, s’il n’avait collectionné autant de blessures dans sa carrière...

Les FLOPS

Rodrigo Beenkens : " Quel flop ? Allez s’il en faut vraiment un...Ne pas avoir de stade national et donc ne pas pouvoir jouer à Bruxelles au mois de juin. Merci à nos politiciens...et à Bart Verhaeghe. Sans doute leur énergie négative, la Belgique aurait joué deux fois (dont le match d’ouverture) à domicile. "

Vincent Langendries : " Le point un peu négatif ? Peut-être ce petit relâchement compréhensible en seconde période. Bon…et pour rigoler un peu…le flop avec l’histoire du maillot de Batshuayi porté par Boyata l’espace d’un quart d’heure en deuxième mi-temps.  Un peu distrait notre Dedryck et pourtant si efficace hier ! "

Manuel Jous : " Difficile d’en désigner chez nous... Je dirais plutôt...la Russie, dont la double absence de Golovin et Cheryshev, a lourdement pénalisé le rendement. Sans ces deux joueurs-clés, la créativité a frôlé le zéro ( en première période surtout). Et le problème est que ce manque d’idées n’a pas été compensé par un engagement de tous les instants. A l’exception des 10 premières et des 15 dernières minutes, la Russie a semblé curieusement apathique, comme si elle s’était résignée d’avance à devoir s’avouer vaincue par plus forte qu’elle..."

 

Articles recommandés pour vous