RTBFPasser au contenu
Rechercher

Environnement

Diable de Tasmanie : première naissance depuis 3000 ans de bébés sauvages en Australie continentale

Un bébé Diable de Tasmanie en 2012
09 juin 2021 à 17:30Temps de lecture1 min
Par Chloé Rosier

Pour la première fois depuis 3000 ans, des diables de Tasmanie sont nés dans la nature en Australie.

L’espèce n’a pas eu une histoire facile

Les chasseurs australiens et les meutes de dingos ont très probablement contribué à la disparition du diable sur le continent australien, les populations survivantes vivant aujourd'hui exclusivement sur l’île de Tasmanie.

AFP

Plus récemment, une maladie tumorale faciale contagieuse aurait anéanti environ 90% de la population. Un cancer que l’espèce pourrait gérer si elle n’était pas dans un état aussi instable depuis des dizaines d’années. Il ne reste que 25.000 individus dans la nature.

La naissance de 7 diables redonne espoir

Cependant, une bonne nouvelle peut redonner le sourire puisque, comme on l’apprend dans The Land, sept diables de Tasmanie sont nés dans le parc national de Barrington Tops, un sanctuaire sauvage de la Nouvelle-Galles du Sud.

L’année dernière, 26 diables de Tasmanie adultes, dont sept femelles reproductrices, avaient été introduits dans le parc et l’espoir était grand de pouvoir revoir cette espèce s’épanouir dans la nature, comme le rappelle CNN. Une mission menée à bien par 3 groupes qui se battent tous les jours pour la nature : Aussie Ark, Re:wild et WildArk.

Des diables de Tasmanie réintroduits en Australie continentale 3000 ans après en avoir disparu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le plus grand carnivore marsupial du monde a été réintroduit non seulement pour lui rendre son habitat naturel mais également pour tenter de contrôler les populations sauvages de chats et de renards dont il est un prédateur naturel.

"Il y a tellement en jeu ici", a déclaré Tim Faulkner, président d’Aussie Ark, à The Land, "si les diables ne se reproduisent pas, c’est fini".

Pour l’instant, l’espoir est réel depuis que les experts ont pu apercevoir les petits sortir de la poche de leur mère. Nés à peine trois semaines après le début d’une grossesse, les diables ont la taille d’un grain de riz lorsqu’ils déménagent dans la poche de la mère où ils continuent de se développer.

On vous laisse avec l’explication du nom étrange de cet animal : son cri (strident et qui donne la chaire de poule).

Loading...

Sur le même sujet

Ces fausses idées reçues que l’on a sur les animaux

Environnement

Fukushima : une nouvelle race de cochons hybrides après la catastrophe nucléaire

Environnement

Articles recommandés pour vous