Icône représentant un article video.

Le 8/9

Deux pays décident de ne pas participer au concours de l’Eurovision 2023

Le Zap télé

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 oct. 2022 à 10:30Temps de lecture4 min
Par Philomène Parmentier

En 2022, l’Ukraine, qui entrait en guerre avec la Russie à l’époque, remportait le concours de l’Eurovision. Le Royaume-Uni s’est alors mis d’accord avec l’Ukraine, pour accueillir en 2023 la prochaine édition du concours de la chanson à sa place en raison de l’invasion russe. Mais ce n’est pas la seule conséquence de l’invasion russe sur le concours de l’Eurovision.

La dernière édition du concours s’était déroulée à Turin en Italie une édition qui avait permis à l’Ukraine de s’illustrer quelques semaines après l’invasion de la Russie. Selon le règlement du concours, le pays gagnant doit accueillir l’édition suivante. Mais dans le contexte actuel, l’Union européenne de Radio-Télévision a choisi de privilégier la sécurité en délocalisant le concours à Liverpool au Royaume-Unis.

Mais ce n’est pas la seule conséquence de cette guerre sur le concours. Suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’UER a décidé d’exclure le pays envahisseur du concours de musique européen qui rassemble et passionne.

Depuis l’exclusion de la Russie du concours, des frais supplémentaires sont demandés aux pays participants. En effet, la Russie contribuait chaque année au financement de l’événement.

Et même si l’organisation a promis de mettre tout en œuvre pour conserver des frais de participation relativement abordables et calculés sur base du nombre de pays en compétition.

Malheureusement, le Monténégro et la Macédoine du Nord se sont retirés de la compétition car il leur est impossible de faire face aux frais de participation trop élevés pour eux.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous