Regions

Deux opérateurs imposent des lieux pour le stationnement des trottinettes partagées dans certaines communes bruxelloises

Un parking "trottinettes" de l’application Dott à Woluwe-Saint-Lambert

© Tom Denis / RTBF

Pour éviter les désagréments liés au parking non respectueux de tous les usagers de la voirie, les opérateurs de trottinettes et de vélos partagés Dott et Tier ont limité le stationnement de leurs véhicules dans certaines communes bruxelloises.

Cela concerne Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Koekelberg, Evere, Berchem Sainte-Agathe et une partie d’Uccle. Dans ces communes, les trottinettes ne peuvent être laissées n’importe où. Le verrouillage ne peut se faire que sur des zones dédiées.

C’est dommage, cela enlève le côté pratique

En face du parc George Henri à Woluwe-Saint-Lambert, ce mardi, une demi-douzaine de trottinettes bien garées de l’opérateur Dott attendent d’être empruntées. Christopher est un utilisateur quotidien. Son usage des trottinettes en libre accès a tout doucement remplacé les transports en commun. Pour en attraper une, cette fois-ci, il a dû marcher quelques centaines de mètres, avant il en trouvait régulièrement en bas de chez lui. "C’est gênant !", déplore-t-il. "Je pense qu’il y a eu trop d’incivilités. Maintenant, il a été décidé qu’il fallait réguler. C’est dommage, cela enlève le côté pratique et ça pénalise les utilisateurs qui faisaient attention à leur stationnement".

Des endroits de stationnement visibles sur les applications

Sur la commune de Woluwe-Saint-Lambert, environ 70 de ces lieux de parking sont répertoriés sur l’application. L’usager n’est dorénavant plus autorisé à verrouiller sa trottinette en dehors de ces zones "P", indiquées sur la carte de l’application. "Je ne sais pas si c’est une bonne solution", entame Gregory Matgen, l’échevin de la Mobilité de la commune. "En tout cas, elle tend vers une amélioration. Cela nous permet de déterminer les zones à contrôler. Le seul risque, c’est évidemment que la multiplication de ces zones crée une congestion. On ne voudrait pas que ce stationnement de trottinettes partagées empêche celui des cyclistes par exemple", tient à signaler l’élu.

Solution provisoire ?

Du côté des opérateurs concernés, l’objectif est d’anticiper un éventuel futur plan de stationnement. "C’est un ensemble d’éléments qui nous ont fait prendre cette solution", explique Marien Jomier, le manageur général de Dott en Belgique. "On a choisi de prendre un petit peu d’avance en attendant les éléments précis du décret d’application de la Région".

Actuellement, seuls deux opérateurs, Tier et Dott ont mis en place ces limitations de stationnement qui pourrait donc être adoptées par d’autres opérateurs et sur toute la Région.

Sur le même sujet

La commune d’Etterbeek "enferme" les trottinettes en infraction de stationnement

On n'est pas des pigeons

Sécurité Routière : Trottinettes, rollers…, nouveautés concernant ces engins de déplacement

Classic 21 Sécurité

Articles recommandés pour vous