Outside

Deux livres à l’honneur pour la fête des pères

10 juin 2022 à 15:12Temps de lecture2 min
Par Caroline Veyt

Ce dimanche, ce sera la fête des pères et c’est l’occasion de mettre en lumière deux petits livres qui parlent d’eux et de leur relation avec leurs enfants. Deux livres qui parlent d’amour, de tendresse, du bonheur que représentent les moments partagés.

Le premier s’adresse aux tout-petits dès 2 ans. Il s’intitule Mon papa à moi.

Et ce papa-là, il sent plein de choses ; quand son petit garçon ou sa petite fille a envie d’un câlin, quand il ou elle l’attend pour jouer, pour cuisiner, pour aller courir au grand air ou pour se baigner. C’est un papa qui est là pour rigoler mais qui sait aussi se montrer attentif quand son enfant se sent moins bien. Il sait comment prendre soin de lui, comment le rassurer le soir et puis plein de choses qui ne s’expliquent pas et qui font que la relation est unique, irremplaçable…

De page en page, on suit des duos ; ici un papa dans la cuisine avec sa petite fille rousse, qui jongle entre la table du petit-déjeuner et la plaque sur laquelle il réchauffe le chocolat chaud ; là un papa allongé sur le canapé avec son petit garçon… malade, si l’on en croit le thermomètre et la bouteille posés sur la table basse ; un autre arrêté en pleine forêt pour mettre de la pommade magique sur le pied de sa petite fille.

Ici, c’est la voix de l’enfant que l’on entend dire à quel point son papa est extraordinaire. Mon papa à moi est un petit livre tout souple et facile à emporter avec soi. Le texte est signé Sandra Le Guen et les illustrations Annick Masson.

Le second livre s’adresse aux enfants un tout petit peu plus grands, à partir de 3 ans : Ce papa qui t’aime infiniment. On le doit à Capucine Lewalle et Maud Legrand.

Changement de point de vue ; on adopte ici celui de l’adulte. La première page donne le ton. On y découvre 7 papas, très différents les uns des autres. Et le texte dit ceci :

" Sur notre planète, il y a plein de papas,

Des papas qui font de la magie,

Des papas paparazzis,

Des papas sumos, des papas solos,

Des papas qui aiment les barbes à papa,

Des papas tout beaux,

Sans oublier tous les beaux-papas…

Et parmi tous ces papas, il y en a un,

Un qui t’aime d’un amour sans fin "

Et c’est le point de vue de ce papa-là qu’on adopte dans le livre ; on explique tout ce qu’il aime faire dans la vie — il y a des choses qu’il fait sans son enfant –, on nous explique qu’il est imparfait — il ne connaît pas tout — et tout ce qu’il adore partager avec son petit garçon.

Une belle chose dans ces deux livres, ce sont les représentations des papas ; dans chacun d’eux, on nous en montre plusieurs ; fini le papa standard auxquels de nombreux enfants sont incapables de s’identifier. Dans le premier petit livre, vous l’avez compris, sur une page il a les cheveux blonds courts, sur une autre, il a la peau mate et les cheveux noirs, sur une troisième il est roux. Pareil pour les enfants.

Et dans le deuxième, avant de commencer l’histoire, on prend la peine de nous montrer toutes sortes de papas, avant de se concentrer sur l’un d’eux.

Dans les deux cas, ce sont des déclarations d’amour qui permettront peut-être de prolonger le bonheur de la fête des pères au cours des moments de lecture du soir…

Mon papa à moi de Sandra Le Guen & Annick Masson – collection Castermini

Ce papa qui t’aime tant de Capucine Lewalle & Maud Legrand – collection Casterminouche.

Une bonne fête déjà à tous les papas !

Outside

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Un premier roman captivant pour Sophie Kester

Bruxelles Matin

En janvier, les pères pourront prendre 20 jours à la naissance de leur enfant

Articles recommandés pour vous