RTBFPasser au contenu

Concours Reine Elisabeth

Deux cordes cassées, mais la finale du Concours Reine Elisabeth suit son cours

Deux cordes cassées, mais la finale du Concours Reine Elisabeth suit son cours
02 juin 2017 à 08:23 - mise à jour 02 juin 2017 à 08:291 min
Par Marie Michiels

Le Concours Reine Elisabeth de violoncelle se déroule en ce moment au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Hier soir, deux candidats ont joué la pièce imposée et un concerto de leur choix, mais la première candidate de la soirée a eu quelques frayeurs..

JeongHyoun Christine Lee arrive souriante et confiante sur la scène. Après quelques minutes de la pièce imposée de Toshio Hosokawa, ce qui ne doit pas arriver... arrive quand même : deux cordes de son violoncelle se brisent. Quelques minutes plus tard, après avoir changé ses cordes dans les coulisses, elle revient sur scène, et le public l'accueille chaleureusement...  

JeongHyoun Christine Lee ne semble absolument pas perturbée par ce qui s'est passé. On sent son enthousiasme dans l'imposé. Et dans le concerto de Schumann, elle fait passer de la fraîcheur, de la vitalité, des sons clairs et une technique tellement impressionnante.

Après la pause, c'est le candidat japonais Yuya Okamoto. Il fait voyager dans l'imposé, et dans le 2ème concerto de Dvorak, un son extraordinaire jaillit de son violoncelle, un fabuleux instrument italien de 1746. On apprécie le dialogue constant avec le chef et le concertmeister, de beaux sons, de belles phrases... aucune fragilité. Yuya est un candidat qui a TOUT sauf peut-être, ou pas encore, ce petit "plus" de magie qui nous transporterait complètement.

Retour sur la Finale du 1e juin du Concours Reine Elisabeth

Le reportage de Marie Michiels

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous