RTBFPasser au contenu

Des Wallons toujours plus connectés et des entreprises à la traîne pour la vente en ligne.

.
27 juin 2014 à 08:332 min
Par cbd

Des Wallons toujours mieux équipés et plus connectés, c’est ce qui ressort du Baromètre annuel de l’AWT, l’Agence Wallonne des Télécommunications. Mieux équipés, parce qu’il y a maintenant 80% des ménages qui possèdent un ordinateur fixe ou portable. Et les appareils mobiles gagnent du terrain : la percée de la tablette a été spectaculaire en 2013 : les ventes ont progressé de 70%. Résultat : 28% des foyers en ont une à présent. 2 sur 3 disposent d’un réseau wifi.

Plus connectés : 70% des Wallons utilisent internet de manière pratiquement quotidienne. Pour les courriels, c’est le cas de 68%. Près de la moitié des internautes sont aussi présents sur des réseaux sociaux ou professionnels. La même proportion utilise des services bancaires ou administratifs en ligne.

Ces évolutions ne doivent pourtant pas masquer la fracture numérique. 20% des Wallons n’ont pas accès à internet, ce qui devient de plus en plus problématique. Ca concerne principalement des femmes et des personnes peu scolarisées ou âgées de plus de 65 ans.

L’étude a aussi mesuré le développement numérique des entreprises. Là aussi, on note des progressions appréciables. En revanche la situation a de quoi inquiéter en matière d’e-commerce, de commerce par internet.

Explications. 40% des Wallons, soit 50% des internautes, ont acheté des produits ou des services en ligne en 2013. La progression d’année en année est constante. Ce qui les motive : le gain de temps, les prix avantageux et les facilités de livraison. Ces achats concernent principalement l'habillement, les voyages et locations de vacances, les livres ou magazines, des places de spectacle et le matériel informatique. En tout 2 milliards 600 millions d’Euros dont 60% filent vers des sites de vente étrangers, principalement français, hollandais et allemands.

Et pourquoi pas chez nous ? Tout simplement parce que l’offre de nos entreprises est limitée ou incomplète. Ou alors déficiente : le consommateur en ligne est de plus en plus exigeant : il veut des sites clairs, complets, rapides et sécurisés. Et vu les évolutions des terminaux, accessibles via des appareils mobile.

La conclusion est sans appel : si rien n’est fait, nos entreprises vont y perdre de plus en plus chaque année. Et cela affectera l’emploi.

Une situation à prendre au sérieux donc. Ce qui suppose des formations, des échanges de bonnes pratiques et plus globalement une accélération de la mutation numérique.

On ajoutera que comme les pouvoirs publics ont aussi un rôle à jouer, une meilleure lisibilité et une plus grande coordination des différentes structures qui s’en occupent en Wallonie rendraient sûrement leur action plus efficace.

MédiaTIC : baromètre annuel de l’AWT (27/06/14)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous