RTBFPasser au contenu

Societe

Des toutous au boulot, une présence aux bénéfices insoupçonnables

Des toutous au boulot, une présence aux bénéfices insoupçonnables
16 sept. 2021 à 06:023 min
Par Kamel Azzouz

En Europe, 12% des employés ont la possibilité d’emmener leur animal de compagnie, principalement des chiens, sur leur lieu de travail. La question de la présence d’un animal de compagnie au boulot se pose davantage depuis le déconfinement. D’autant plus que plus d’un ménage belge sur dix a adopté un compagnon à pattes ou à plumes pendant le confinement.

Arthur Duquesne est le maître d’une petite chienne d’un an et demi qui se prénomme Thérèse. Il travaille dans l’une des rares entreprises en Belgique qui permet à ses employés de venir accompagnés de leur chien. Chaque matin, Arthur Duquesne vit un véritable bonheur lorsqu’il se rend avec sa chienne Thérèse au bureau : "Le départ au boulot est complètement différent. L’excitation du chien qui sent qu’on y va ensemble, c’est assez chouette. Je prends ma mallette mais elle ne prend pas la sienne. On prend la voiture ensemble et on vient jusqu’ici. Puis il y a tout ce moment où on arrive au bureau et la rencontre avec les collègues. Elle est saluée comme une employée. Cela apporte une certaine énergie parce qu’on est là avec son chien qu’on aime beaucoup et qui nous encourage dans notre travail. Clairement, c’est un bonheur !"

Les vertus d’un animal de compagnie sur le lieu de travail

Dans l’entreprise où travaille Arthur Duquesne, tout a été pensé pour accueillir les chiens qui doivent être au préalable en ordre de vaccination, sociables et bien éduqués : ascenseur spécifique, accessoires, nourriture et revêtement de sol traité pour le plus grand bonheur d’une vingtaine de chiens qui partagent même les réunions de leur maître.

Pour les employés qui ne souhaitent pas être en contact avec ces animaux de compagnie, des espaces sans canidés leur sont réservés. Michel Mersch, le CEO de Nestlé Belgique et Luxembourg était dans un premier temps dubitatif craignant les allergies, phobies, et distraction. Pourtant, plus que jamais convaincu des bienfaits de la présence des chiens dans ses bureaux, Michel Mersch nous livre un bilan plus que positif : "Le chien est un élément de sociabilisation entre les collègues. Il apaise aussi les tensions, donc il y a une atmosphère beaucoup plus détendue au bureau. Et puis c’est une question de bien-être animal et personnel. Le propriétaire d’un chien se sent très apaisé quand il sent son chien qui est à côté de lui car il ressent le sentiment de son chien. Cela fait aussi bouger les employés qui prennent des pauses qualitatives en promenant leur chien. Ils ne restent pas devant leur ordinateur. Donc ce n’est que du positif pour l’employé et son animal de compagnie."

L’après-confinement plonge les chiens dans la détresse affective

Des études démontrent que la présence des chiens sur un lieu de travail diminue le stress, le rythme cardiaque, et renforce la motivation comme la cohésion sociale. Des conclusions que confirme Adeline Westerling, comportementaliste canin. Cependant, depuis le déconfinement et le retour des employés sur leur lieu de travail, les chiens sont en souffrance après être restés non-stop durant des mois en compagnie de leur maître. Adeline Westerling précise la détresse que vivent ces chiens qui sont à nouveau seuls à la maison durant toute la journée : "Après avoir passé tout le confinement en compagnie de son maître, le chien a dû changer ses habitudes. Il était 24 heures sur 24 aux côtés de son maître, et du jour au lendemain il se retrouve seul. Il le vit comme une exclusion du groupe, de la meute. Concrètement, il se sent abandonné et il peut développer une anxiété liée à cette séparation brutale. Ça peut se traduire par des hurlements, des jappements, des destructions d’objets, des déjections alors qu’il était auparavant très propre. Il exprime une vraie détresse."

La présence du chien au travail, un critère pour certains

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Manon Flament, maîtresse d’une chienne nommée Nina, n’a pas hésité à opter pour un poste dans une entreprise américaine qui accepte les animaux domestiques. Manon nous précise que la présence d’un animal sur le lieu de travail est devenue son critère de choix : "C’était quelque chose d’hyperattractif. Je me suis dit que c’est vraiment un bon point. Même si je gagne moins d’argent, pour moi, c’est vraiment un avantage. Maintenant avec du recul, si je dois changer de boulot, je ne pourrais vraiment pas m’imaginer de retourner au travail sans mon chien. C’est vraiment devenu un critère pour mon choix de boulot."

Au Royaume-Uni, aux États-Unis ou au Japon par exemple, nombreuses sont les entreprises qui acceptent les animaux de compagnie. Selon un dernier sondage, près de 70% d’employés européens souhaiteraient emmener leur meilleur ami au travail.

Articles recommandés pour vous