RTBFPasser au contenu

Espace

Des taches solaires susceptibles d’entraîner des éruptions solaires doublent de taille du jour au lendemain

Des taches solaires susceptibles d’entraîner des éruptions solaires doublent de taille du jour au lendemain
23 juin 2022 à 13:002 min
Par Chloé Rosier

Des scientifiques insistent : pas besoin de paniquer bien que les taches solaires ont doublé de taille en 24 heures.

Une tache solaire, de la taille de 3 fois la Terre, se trouve pile en face de nous et fait craindre des éruptions solaires de classe moyenne.

Les éruptions solaires

Nasa SDO

Comme l’explique la Nasa, les taches solaires apparaissent plus sombres car elles sont plus froides que les autres parties de la surface du soleil. "Les éruptions solaires, qui proviennent généralement des taches solaires, sont une explosion soudaine d’énergie causée par l’enchevêtrement, le croisement ou la réorganisation des lignes de champ magnétique près des taches solaires". Rob Steenburgh, du Bureau des prévisions météorologiques spatiales de la National Oceanic and Atmospheric Administration, continue pour USA Today : "Vous pouvez y penser comme la torsion d’élastiques. Si vous avez quelques élastiques qui se tordent sur votre doigt, ils finissent par trop se tordre et ils se cassent. La différence avec les champs magnétiques est qu’ils se reconnectent. Et lorsqu’ils se reconnectent, c’est dans ce processus qu’une éruption est générée."

Le soleil a été particulièrement actif ce printemps, nous envoyant de nombreuses éruptions de classe M (moyenne) et de classe X (la classe la plus forte) parce que son activité augmente dans le cycle de 11 ans. Il y a 5 classes de niveaux d’éruption solaire, allant de la classe A, suivies de B, C, M et X.

Les éruptions A, B et C sont trop faibles pour affecter sensiblement la Terre alors que les éruptions M sont plus intenses peuvent perturber les communications radio aux pôles Sud et Nord de la Terre. Enfin, les éruptions X peuvent perturber les satellites, les systèmes de communication et les réseaux électriques et, au pire, provoquer des pénuries d’électricité et des pannes de courant.

L’éruption de juin 2022

"Hier, la tache solaire AR3038 était grande. Aujourd’hui, elle est énorme", écrit Tony Phillips, l’auteur de SpaceWeather.com, mercredi 22 juin. "C’est ce que font les taches solaires", explique Rob Steenburgh. "Avec le temps, généralement, ils grandissent. Ils passent par des étapes, puis ils se décomposent."

Mais pas de panique, nous ne sommes pas dans un film catastrophes et ces éjections de masse coronale ne seraient pas suffisantes pour créer de véritables problèmes. Comme la tempête solaire de février, l’effet le plus probable serait des aurores boréales visibles sur Terre. Alex Young, directeur associé pour la science à la division des sciences héliophysiques du Goddard Space Flight Center de la NASA, dans un e-mail à PhysOrg, explique que la tache solaire produisait de petites éruptions solaires mais "n’a pas la complexité pour les plus grandes éruptions". Selon lui, il y a 30% de chances que la tache solaire produise des éruptions de taille moyenne et 10% de chances qu’elle crée de grandes éruptions.

Sur le même sujet...

JT du 13/04/2022

Tempêtes solaires : Prévenir l intensité du soleil

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous