RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Des semis 100% gratuits: nos astuces récup pour y parvenir

Le B.A-ba des semis faits maison

Comment semer sans se ruiner ? Des astuces existent !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 mars 2022 à 08:38Temps de lecture2 min
Par Charlotte Legrand
Charlotte Legrand

Un rayon de soleil, quelques bourgeons aperçus sur une branche et l'envie de planter vous titille? Voici quelques trucs pour préparer vos propres semis, sans débourser un cent!

Cela fait plusieurs semaines que Marie-Yvonne Michez a démarré. Cette pro de la graine (elle a fondé la Grainothèque des Géants, à Ath) aime tester de nouvelles variétés, observer ce qui pousse...ou pas! Elle ne se ruine pas en matériel "de pro". "Avec les semis, ce qui est gai, c'est qu'on peut utiliser plein de choses de la maison. Ce qu'on a à portée de main".

Pour les contenants, que conseille-t-elle? "J'utilise par exemple mes vieux paquets de café, ou les paquets de biscuits de mon fils. C'est hermétique. Pas de risque que ça perce. C'est parfait pour y mettre mon terreau". Elle glisse en dessous une barquette en plastique (ex abri pour ses kiwis du matin!) et le tour est joué.

charlotte legrand

"Les graines viennent d'une grainothèque. Un peu comme les bibliothèques, ce sont des endroits où on peut trouver des graines, de bonne qualité et reproductibles, sans devoir les acheter en magasin". Et concrètement, on plante comment? "C'est super simple! A la portée de tous. On tasse un peu le terreau, on fait des trous avec un crayon. J'en ai fait 5 pour mettre mes petits pois. Puis on remet une fine couche de terreau. La graine ne doit pas voir le jardinier, c'est ce qu'on dit! Je saupoudre à l'aide d'un petit chinois de cuisine, comme si je mettais du sucre sur une crêpe".

Pour ne pas confondre tous ses pots, Marie-Yvonne leur donne un "petit nom" (leur variété) et "une date de naissance" (la date de la plantation). "J'utilise soit des pince-à-linges, sur lesquelles j'écris. Ou je prends un petit papier, que je perce de par en par à l'aide d'un cure-dents, et voilà". 

Tout est prêt!
Tout est prêt! Charlotte Legrand

Ah oui! On allait oublier l'arrosage. Et là aussi, il y a un truc! "Prenez une simple bouteille en plastique. Percez le bouchon de 4 ou 5 trous. Il ne reste plus qu'à secouer et l'eau va tomber délicatement sur le terreau ou les plants très fragiles qui auront poussé".

Comme elle possède une serre, à l'extérieur, il lui est déjà possible de repiquer certains plants (voire même de semer du cresson par exemple). Si ce n'est pas votre cas, armez vous de patience. Seuls l'oignon, l'ail et les échalottes sont prêts à affronter les gelées hivernales.

Veillez à placer vos semis dans un endroit suffisamment éclairé (mais pas trop sinon ils risquent de 'filer'). La température de la pièce est également importante. Les légumes du sud auront besoin d'une température agréable, comme celle de votre salon. Là où des variétés plus septentrionales grandiront parfaitement dans une buanderie. A vous de tester!

© Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous