Des robots pour apprendre les mathématiques ou le français

Soignies: apprendre de façon ludique par la robotique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 mars 2021 à 08:06 - mise à jour 09 mars 2021 à 08:06Temps de lecture2 min
Par Martin Caulier

A l’école communale des Naast, un nouveau cours a fait son apparition dans les programmes : le cours de robotique. Le projet pilote est mené depuis deux ans dans trois classes de primaire. Le but : apprendre les rudiments de la programmation mais pas seulement.

A l'école communale de Naast, les élèves apprennent en programmant des robots

Dans la classe de sixième primaire de Madame Manon, les élèves s’affairent autour de petit robots. Pour Maelys et ses copines Alisha et Margot, il faut réussir à faire progresser leur robot dans un parcours d’obstacle. "On essaye de faire un parcours avec le robot. Il doit réussir à zigzaguer entre les livres". Et pour y arriver, il faut passer par la programmation sur une tablette. Il faut alors choisir chacun des mouvements que le robot devra effectuer pour arriver au bout de son parcours.

Pour Manon Bouvry, enseignante, il s’agit surtout de travailler en équipe: "Ça permet de développer une compétence primordiale dans l’enseignement à savoir l’autonomie. En fait, là ils ont un défi, ils essayent, ils se trompent et ils recommencent. C’est une autre manière d’apprendre parce qu’ici ils sont acteurs de leurs apprentissages. Ils ne sont pas devant une feuille en train d’écrire".

Cela fait deux ans que Benoit Naveaux propose ces cours de robotique. Et au-delà de l’informatique de base, l’idée c’est de toucher à d’autres matières. "Le dispositif sert à apprendre toutes les compétences du 21e siècle, les compétences numériques. Et on vient intégrer des mathématiques. Ici on a travaillé sur les nombres mais parfois on travaille aussi sur les polygones réguliers donc on vient y ajouter des notions de géométrie". L’idée est donc d’apprendre différemment et en s’amusant. Les élèves apprennent aussi à travailler en équipe tout en tentant de résoudre des problèmes.

Former les professeurs

Autre classe, autres défis et autre robot. Dans la classe de Madame Malaury, les élèves de quatrième primaire doivent aider le robot Auzobot. Sa mission : parcourir ce labyrinthe pour récolter tous les déchets. Le tout en reconnaissant les traits de couleurs dessinés par les élèves. Pas toujours simple pour Alec "On essaye qu’Auzobot rejoigne tous les carrés mais on y arrive pas du tout". Il n’empêche, le cours de robotique plaît. "C’est simple, quand je leur dis qu’ils ont robotique, ils sautent au plafond", explique Malaury Mahauden, institutrice en quatrième primaire. "Ils adorent ça. Monsieur Benoit est génial. Ils ont des défis, ils se remettent en question, ils communiquent, ils partagent. C’est ça l’enseignement d’aujourd’hui".

Mais au-delà de la formation des élèves, l’ASBL Code N Play qui met en place ce type de formations dans les écoles, veut former les enseignant.e.s dans les écoles afin qu’ils/elles puissent eux-mêmes donner cours à leurs élèves. L’idée est donc de pérenniser ce type d’enseignement plus pratique et proche des habitudes des enfants. Car que ce soit en quatrième ou en sixième primaire, presque tous les enfants se sont déjà retrouvés face à une tablette.

Jusqu’ici, les robots ont fait leur entrée de la 4e à la 6e primaire. Mais cela pourrait bientôt être le cas en maternelle et en secondaire. De quoi peut-être susciter des vocations.
 

Sur le même sujet

Qui était Jacques Tits, génie des mathématiques et lauréat du prestigieux prix Abel, décédé ce dimanche ?

Un robot capable de fabriquer un club sandwich avec tartines grillées et des aliments frais ? Ca se passe près de Ciney

Articles recommandés pour vous