RTBFPasser au contenu

Elections en Pologne: Theo Francken corrige la VRT

Elections en Pologne: Theo Francken corrige la VRT
28 oct. 2015 à 12:46 - mise à jour 28 oct. 2015 à 12:462 min
Par Arnaud Pilet

Theo Francken n’a pas apprécié le titre donné par la VRT au triomphe du parti conservateur et nationaliste polonais Droit et justice (PiS). La chaine publique flamande a en effet titré "Victoire des populistes aux élections polonaises" et le secrétaire d’Etat N-VA à l’Asile et aux Migrations a tweeté "Populistes ? Comment cela, populistes ? Veuillez corriger s’il vous plaît".

Theo Francken fait la leçon à la VRT. Il n’est pas d’accord avec le qualificatif populiste attribué au part conservateur de Jaroslaw Kaczynski écrit dans "De Wereld Morgen" Christophe Callewaert.

Des populistes remportent les élections polonaises selon la VRT, Theo Francken les corrige
Des populistes remportent les élections polonaises selon la VRT, Theo Francken les corrige capture d'écran

Pourtant, le journaliste insiste, le parti, qui a obtenu la majorité absolue en Pologne et peut donc diriger seul, reste le parti de Jaroslaw Kaczynski, un homme, qui a récemment déclaré à propos des réfugiés qu’ils apportaient "le choléra sur les îles grecques, la dysenterie à Vienne et différentes sortes de parasites en Europe".

Discours proche des nazis

Comme le rapporte le journaliste, relayé par le site Daardaar, Andrzej Celinski, son opposant politique du parti démocrate, a vivement réagi à ses propos : "Kaczynski n’utilise plus uniquement le discours de la haine : ses propos nous rappellent l’Holocauste. On disait aussi à l’époque que les femmes juives portaient les germes du typhus. Effrayer la population en brandissant l’épouvantail des parasites, c’est un discours nazi".

Ce climat inquiète en Pologne et ailleurs en Europe. En septembre, 5000 personnes se réunissaient pour protester contre l’arrivée massive des réfugiés dans la capitale Varsovie. A Gdansk, d’autres manifestants ont scandé "Nous ferons aux réfugiés ce qu’Hitler a fait aux juifs", rapporte The Economist.

Définition du populisme

Jaroslaw Kaczynski a surfé sur les craintes des gens durant la campagne en affirmant que l’Union européenne avait un plan secret prévoyant l’accueil de "100 000 musulmans en Pologne" alors que les accords officiels n’en annoncent que 11 946.

Son parti, le PiS, est eurosceptique mais partisan d’une OTAN forte. Sur les questions éthiques, il défend des principes contre l'avortement ou l'euthanasie et concernant l’homosexualité, Jaroslaw Kaczynski déclarait en 2005 que "l’acceptation de l’homosexualité conduira à l’effondrement de la civilisation. Nous ne pouvons pas l’accepter".

Alors ? Jaroslaw Kaczynski et son parti, vainqueurs des législatives, ne sont pas populistes monsieur Francken ?