RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Des plongeurs maçons à la rescousse du pont de Vignée sur la Lesse

Le pont de Vignée sur la Lesse a été fragilisé par les inondations de juillet. Des plongeurs sont entrés en action
10 mars 2022 à 16:57Temps de lecture1 min
Par Juliette Hariga

Notre paysage reste marqué par les inondations de juillet. 8 mois après les inondations, il faut encore réparer de nombreux ouvrages d’art. A Villers-sur-Lesse près de Rochefort on est en train de réparer en urgence le pont de Vignée, sur la Lesse : ses fondations menacent de céder. En juillet la nature s’est déchaînée sous ce pont et la force des flots a arraché une bonne partie des vieilles fondations en bois. Le pont est désormais un géant au pied d’argile. Trois plongeurs spécialisés en travaux sous-marins sont entrés en action. Arnaud Nicolas est l’un de ces plongeurs spécialisés et il explique qu’il était assez urgent d’intervenir. " Il reste toujours une structure, le pont tient encore, ce n’est pas encore prêt à tomber tout de suite mais il faut intervenir. Si on ne fait rien ça finira par arriver". De nouvelles intempéries comme on les a connues en juillet dernier pourraient être fatales à l’ouvrage d’art.

 

Arnaud Nicolas est l'un des plongeurs qui participent à cette opération de réparation
Arnaud Nicolas est l'un des plongeurs qui participent à cette opération de réparation Juliette Hariga

Opération délicate


Pour réparer et consolider les fondations, les plongeurs sont en train de forer sous-eau dans les fondations du pont… Ils injecteront ensuite dans ces trous, cinquante mètres cubes de béton. Travailler sous eau ce n’est pas sans risque comme l’explique Arnaud Nicolas, " On travaille sous eau, ce qui n’est notre élément. On travaille sous un plafond. On essaye d’ailleurs de rentrer le moins possible sous les fondations pour ne pas prendre le risque qu’une partie de ces fondations s’effondre sur nous. On travaille aussi avec des outils très lourds, difficiles à manipuler sous eau comme la tronçonneuse hydraulique. C’est du gros gabarit". Mais ce n’est pas le premier pont que ces plongeurs réparent. " On travaille dans les ouvrages d’art, donc c’est notre métier de tous les jours mais ici avec ce qu’on a eu comme crues cet été, on a passé toutes la fin de l’été et tout l’hiver à réparer des ponts et des quais parce que tout avait été abîmé".


D’ici quelques jours le pont de Vignée sera comme neuf… Et nos plongeurs partiront au secours d’un autre pont abîmé par les inondations. Ce sera sur l’Ourthe cette fois.

Articles recommandés pour vous