Dernières découvertes

Des photos plus vraies que nature créées entièrement à partir de mots par une intelligence artificielle : la mort des photographes ?

© Tous droits réservés

04 déc. 2022 à 22:43 - mise à jour 05 déc. 2022 à 10:41Temps de lecture3 min
Par Lucie Dendooven

L’Intelligence artificielle pourrait, bien, à l’avenir, bouleverser le monde de la photographie en transformant les mots en pixels. Plus besoin de prendre des photos. Désormais, des programmes accessibles sur internet génèrent des photos à partir de textes.

L’IA déjà présente aujourd’hui

L’Intelligence artificielle est déjà présente dans la photographie. Elle permet de corriger des lumières, des fonds, mais à l’avenir elle pourrait carrément révolutionner le domaine. Plus besoin de prendre des photos. Désormais, des programmes accessibles sur internet génèrent des images, de type photos ou peintures à partir de textes.

Juste de l’intelligence humaine pour faire des photos de presse

© Tous droits réservés

Pour en savoir plus, nous nous sommes rendus à l’agence Photonews. Nous y rencontrons Didier Lebrun qui exerce comme photographe de presse depuis trente ans et Philip Reynaers depuis un peu moins longtemps. Tous les deux partagent la phrase de Cartier Bresson pour définir leur métier : "capter l’instant décisif".

Ne pas altérer l’image

Quand nous leur demandons s’ils ont recours à l’intelligence artificielle dans leur travail. Leur réponse fuse : "Le B.A.-BA du photographe de presse est de ne pas altérer l’image. Notre serment d’Hippocrate est de donner des informations correctes et justes. La crédibilité de notre information est la pierre angulaire de notre façon de fonctionner."

Lors du procès de Dutroux, Didier Lebrun a capté un instant fugitif. Le regard de Marc Dutroux derrière la tête en flou de son avocat. La photo a fait la une des médias à l’époque. Une photo, reconnaît Didier Lebrun, qui est le fruit exclusivement de l’intelligence humaine. Pour cette photo, il avait tout réglé en manuel.

© Tous droits réservés

Aujourd’hui, ces deux photographes reconnaissent pourtant que l’intelligence artificielle ne pourra que jouer un rôle de plus en plus grand à l’avenir. Déjà, ils constatent qu’elle s’immisce dans certains lieux comme le Parlement européen. Au moment des photos de famille qui réunissent l’ensemble des ministres européens, les photographes sont désormais obligés de faire leur photo à côté d’un ‘nouveau collègue’ : un robot qui effectue des rafales de photos en série.

Photoshop et puis… plus d’appareil photo du tout

Autre ambiance, nous avons rendez-vous de Jerôme Duikers dit Ralph. Il fait de la photo artistique et plus spécialement du portrait studio depuis quelques années. Aujourd’hui déjà, il utilise l’intelligence artificielle pour corriger ses fonds d’écran ou des imperfections dans sa photo. Ça n’altère en rien sa photo de base mais ça l’améliore.

Tous les trois travaillent avec un boîtier photo. Oublions-le et laissons le portable en poche.

Cette fois, nous essayons de créer une photo à partir d’un programme d’ordinateur. C’est ce que fait Jean-françois Delhez depuis quelques semaines. Ce gérant d’un laboratoire photos utilise le programme Midjourney pour générer une photo à partir de mots-clés. Exemple : "Photo hyperréaliste d’Audrey Hepburn en noir et blanc à la manière du photographe Peter Lynbergh avec un objectif Leica 50 mm en clair-obscur."

Du texte à l’image

© Tous droits réservés

En quelques minutes à peine, Audrey Hebburn apparaît. Ce n’est pas du copier-coller de photos existantes, c’est beaucoup plus que cela comme l’explique Jean-Francois Delhez : "C’est une technologie qui permet de générer une image de A à Z à l’aide d’une requête écrite. L’IA sert d’interface entre notre langage courant et le programme. Cette technologie porte un nom 'text-to-image'. L’intelligence procède par 'learning'. Elle va apprendre, scanner des millions de photos et visuels. Elle utilise leurs légendes et inverse le processus."

La fin du métier de photographe ?

Les algorithmes composent ensuite une image nouvelle et tout à fait libre de droit. Mieux encore, la haute résolution permet une impression grand format. Alors, à l’avenir, plus besoin de photographes ? Ce n’est pas ce que pense Philippe Reynaers : "L’interaction est la pierre angulaire du métier de photographe. Il faut avoir envie de montrer ce que les gens ont à donner. Et parfois aller le chercher. Nous voulons donner à notre photo une dimension qui sublime l’instant présent et lui donne une universalité."

Ralph, de son côté, est philosophe : le point de vue d’un artiste restera toujours unique. L’IA sera un acteur en plus sur le marché. Ce sera au marché de voir en quoi l’IA répond à ses besoins.

Pour ces trois photographes, définitivement, leur regard fera toujours la différence.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous