Entrez sans frapper

Des ovnis aperçus dès le XIXe siècle ? Ces 'airships' ont affolé le Far West en 1896 et inspiré le cinéma

Entrez sans frapper

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Difficile de croire qu'un film mettant en scène des aliens au temps des cowboys ait été inspiré de faits réels et pourtant... Découvrez l'histoire de l'invasion des 'airships', sortes de dirigeables aperçus entre 1896 et 1897 dans l'Ouest américain, qui ont largement été décrits dans la presse de l'époque.

En 2011, Jon Favreau réalise Cowboys et envahisseurs, un film de science-fiction qui se déroule au Nouveau-Mexique en 1873. Malgré une distribution prestigieuse (Daniel Craig et Harrison Ford), ce film de science-fiction se déroulant au Far West à la fin du XIXe siècle, n’arrive jamais à convaincre. 

Pour autant, l’idée de base de cette série B plutôt ratée était bigrement intéressante et captivante. En effet : si aujourd’hui, des ovnis sillonnent le ciel américain régulièrement, pourquoi n’en aurait-on pas vu avant, longtemps avant ? Et pourquoi pas au temps des cowboys ? 

Cela peut sembler incroyable, mais c’est pourtant le cas : dans les années 1890, les États-Unis ont connu une vague d’observation d’ovnis très étonnante.

Loading...

L’invasion des 'airships'

Tout commence le 6 novembre 1896. Ce jour-là, de nombreux témoins affirment avoir observé un énorme engin volant qui survolait la Californie en différents endroits. On aurait vu cet ovni au-dessus de Sacramento, de San Francisco et d’Oakland. 

La presse évidemment s’empare de l’histoire, et dans les jours et les semaines qui suivent, on continue de voir ces vaisseaux aériens un peu partout : dans l’Etat de Washington, dans le Nebraska, dans l’Illinois, le Missouri, le Michigan, l’Iowa etc. Bref : c’est une véritable invasion aérienne et tout ça, six ans avant l’invention de l’avion ! 

On recense des centaines et des centaines de témoignages à l’époque, à tel point qu’il est possible de réaliser un portrait-robot de ces anciens ovnis américains. Ils sont énormes : plusieurs dizaines de mètres de long et ont le plus souvent une forme de cigare. Leur apparence est métallique et ils possèdent de multiples lumières, de différentes couleurs. Ils sont également munis de projecteurs qui balaient le ciel ou sont braqués vers le sol.

Les témoins disent reconnaître des roues ou des hélices sur ces ovnis, mais également une structure sous-jacente et ce qui ressemble souvent à des cabines de pilotage. 

Mais le plus intrigant, c’est la vitesse et la mobilité remarquables de ces engins volants. Les journalistes vont les baptiser 'airships', qu’on peut traduire par 'dirigeables' parce qu’effectivement, leur aspect fait penser à des sortes de zeppelins bizarres. Le problème, c’est qu’à l’époque, les premiers modèles de dirigeables ont bien été inventés, mais en Europe : il n’y en a pas encore aux États-Unis. Plus étonnant, ces premiers dirigeables connus sont totalement incapables de réaliser les mêmes performances que les témoins attribuent aux ovnis/airships.

Loading...

La première vague d’ovnis documentée

Pendant près d’un an, entre 1896 et 1897, on observe ces étonnants airships partout dans le ciel américain. En fait, il s’agit tout simplement de la première véritable vague d’ovnis documentée. On parle de vague quand de nombreux témoignages concernant des ovnis se concentrent dans une région, dans un pays pendant un laps de temps bien déterminé (comme la célèbre vague belge de 1989).

Et très rapidement, la vague d’ovnis de 1896 va devenir de plus en plus spectaculaire : les airships (toujours selon certains témoignages) vont finir par se poser ! Des témoins vont voir les occupants et même discuter avec eux. On peut donc parler de rencontre rapprochée du 3e type : quand il y a contact entre un témoin et un occupant d’ovni.

Ces occupants sont décrits souvent comme des humains qui s’expriment en anglais. Quelques fois par contre, on dit que les pilotes d’airships ont un aspect étrange et qu’ils s’expriment de manière incompréhensible. Enfin, cette vague d’ovnis aurait connu son apothéose avec le crash d’un de ces engins volants et de son occupant dans une petite ville du Texas.

Un airhip dessiné dans le "San Francisco Call".
Illustration d'un Airship dans "The St. Paul Globe", 13 avril 1897

Le premier cas de crash d’ovni ?

50 ans avant l’affaire de Roswell (1947), le 17 avril 1897, un airship aurait percuté une éolienne, dans la petite ville d’Aurora au Texas, sur le terrain d’un juge, le juge Proctor.

Tout cela est raconté dans un article du Dallas Morning News. L’article raconte que les débris de l’accident se sont répandus sur un hectare et que parmi ces débris, on a retrouvé un corps de très petite taille, qui semblait venir d’un autre monde.

La légende veut qu’une partie des débris a été jetée dans un puit proche et que les habitants d’Aurora, ont voulu donner une sépulture décente au petit martien. 

Pour les sceptiques il s’agit tout simplement d’un canular dont le but était d’attirer l’attention sur la petite ville d’Aurora. 

Mais de nos jours encore, des ufologues (des passionnés d’ovnis) pensent que le crash d’Aurora pourrait recéler un fond de vérité. Voilà pourquoi, des chercheurs indépendants ont, il y a quelques années, utilisé un radar à pénétration de sol pour tenter de localiser la tombe de cet alien. Et surprise ! Ils disent avoir localisé l’emplacement d’un sépulture sous-terraine, assez petite : 1m50 sur 75 cm… Alors ? Se peut-il qu’il s’agisse de la sépulture d’un pilote d’airship de 1897 ?  

La municipalité d’Aurora a malheureusement refusé catégoriquement qu’on entreprenne des fouilles et qu’on creuse dans le cimetière, donc… Le petit Alien du Texas contemporain des Dalton risque de garder son secret pendant très longtemps encore…

Loading...

Sur le même sujet

Réalité ou illusion ? Peut-on communiquer avec les morts ?

Entrez sans frapper

Articles recommandés pour vous