Tipik - Pop Culture

Des musiciennes et des écolières, visages de la révolte au Moyen-Orient

Loading...

Le Liban et l’Iran sont deux pays du Moyen-Orient plongés dans des contextes différents. Toutefois, un gros point commun est à noter : malgré les oppressions à leur encontre, les femmes sont décidées à se faire entendre. Au Liban, le groupe Slave to Sirens, considéré comme le premier groupe entièrement féminin, exprime son militantisme en musique. En Iran, les femmes livrent des images contestataires historiques.

C’est en 2015 que Lilas Mayassi et Shery Bechara, toutes deux guitaristes, se rencontrent dans une émeute. Les jeunes femmes protestent alors contre l’accumulation des ordures à Beyrouth, la capitale du Liban, ainsi que contre l’apathie du gouvernement concernant la crise. Malgré le contexte, les jeunes femmes échangent sur un sujet qui rapproche : la musique.

Un an après leur rencontre, Lilas et Shery forment un groupe de trash metal du nom de Slave to Sirens avec la chanteuse Maya S. Khairallah, la bassiste Alma Doumani et la batteuse Tatyana Boughaba.

Slave to Sirens, considéré comme le premier groupe exclusivement féminin du Moyen-Orient, se penche sur des thématiques délicates comme la censure ou la sexualité, ce qui a retenu l’attention de la réalisatrice maroco-américaine Rita Baghdadi.

À travers son documentaire, "Sirens", Baghdadi dresse un portrait intime d’un groupe d’amies et militantes qui dénonce les oppressions politiques en chansons.

En Iran

En Iran, des femmes mettent leur vie en danger en défiant les autorités depuis la mort tragique de Mahsa Amini. Les contestations que le drame a générées sont les plus importantes depuis celles contre la hausse du prix de l’essence en 2019.

Malgré les tentatives du gouvernement pour endiguer les manifestations en bloquant l’accès à Internet, certaines femmes coupent leurs cheveux en soutien avec Mahsa Amini et reçoivent à leur tour, du soutien de plusieurs femmes du monde entier.

Quant aux écolières, elles comptent bien se faire entendre. Des vidéos circulant sur le Net montrent ces dernières scander des slogans à l’encontre du régime conservateur tout en enlevant leur voile. Sud Ouest rapporte que d’après Esfandyar Batmanghelidj du site d’info et d’analyse Bourse & Bazaar, "Ce sont des scènes vraiment extraordinaires. Si ces manifestations doivent aboutir à quelque chose, ce sera grâce aux écolières".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous