RTBFPasser au contenu

Societe

Des moustiques génétiquement modifiés pour tuer leurs petits

Un moustique
31 oct. 2011 à 16:18 - mise à jour 31 oct. 2011 à 16:201 min
Par Belga News

Oxitec, la firme anglaise à l'origine de ces recherches, s'est concentrée pour le moment sur l'Aedes aegypti, principal vecteur de la dengue.

Concrètement, le moustique est doté d'un gêne qui provoque la mort de l'insecte, à moins qu'il ne reçoive de la tétracycline, une molécule antibiotique.

Un "élevage" de moustiques peut être constitué en laboratoire, sous antibiotique. Une fois capables de se reproduire, les mâles sont lâchés dans la nature. Leurs petits, porteurs du même gêne, ne devraient pas survive sans antibiotique jusqu'à l'âge adulte.

Même si pour les chercheurs c'est un succès, la modification génétique pose des questions de santé publique, puisqu'une fois lâchés, les insectes ne peuvent plus être ramenés en laboratoire.

Selon le New York Times, Oxitec serait aussi pointée du doigt pour avoir procédé à des lâchés d'insectes de façon précipitée, parfois dans des pays qui imposent une faible réglementation. La communauté scientifique n'a que récemment appris qu'Oxitec a procédé à des essais sur le terrain en 2009, dans les îles Caïmans (Caraïbes).

Le New York Times rappelle que la dengue, endémique aux pays tropicaux, fait environ 25.000 morts chaque année. Il n'existe ni vaccin ni traitement, la prévention consiste justement à se prémunir contre les moustiques qui transmettent l'affection.


Belga

Sur le même sujet

10 juil. 2012 à 07:30
1 min

Articles recommandés pour vous