La Grande Forme

Des moucherons dans nos maisons : un danger pour la santé ?

Mouches

© Getty Images

L’hiver est à notre porte : il fait plus humide et plus venteux… Mais étrangement, les mouches et les petits moucherons sont encore très présents dans nos habitations. Pourquoi ? Peuvent-ils être responsables de transmission de maladies ou de problèmes d’hygiène ? Le point avec le Dr Charlotte, médecin référente de l’émission "La Grande Forme".

Des mouchettes… Au mois de novembre ?

La présence de moucherons dans nos habitats fin octobre, début novembre n’est pas tout à fait anormal. Par contre, ce qui est étonnant, c’est qu’il y en a quand même encore un certain nombre. En cause, le réchauffement climatique. Le fait qu’on ait eu un été très chaud, avec une période caniculaire et un début d’automne relativement doux et humide. Rappelons que le mois d’octobre 2022 est un des mois les plus chauds que la Belgique ait vécu.
 
Conclusion : la chaleur et l’humidité sont deux facteurs que les moucherons adorent. Ils continuent donc à proliférer dans nos maisons et se développer particulièrement dans les volets roulants, les bouches de ventilation et dans les siphons des éviers, où ils se mettent dans les petits interstices.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces petits moucherons ne sont pas des bébés mouches. Il s’agit d’une espèce tout à fait à part. On l’appelle aussi "mouche du fruit" et elle peut pondre en moyenne 100 œufs par jour. Ce qui au départ se révèle être anecdotique peut ainsi devenir un véritable problème ! Ces moucherons sont particulièrement attirés par les fruits qui mûrissent à l’air libre, par les oignons ou les pommes de terre laissés dans une armoire, les compostes de cuisine et aussi, les eaux stagnantes.
 

Les mouchettes : un risque pour la santé ?

Des récentes études ont démontré que les mouches étaient capables d’être vecteur de bactéries, de virus et de parasites. Les mouches sont ainsi connues pour être potentiellement nuisibles. Prenez l’exemple de la fameuse mouche "tsé-tsé".

Les moucherons de nos maisons, eux, peuvent également transmettre des bactéries et des petits virus d’origine alimentaire en se posant à la surface des aliments en décomposition. Mais elles sont très rarement – même vecteur intermédiaire – de maladies comme le cas de la mouche "tsé-tsé". Elles peuvent cependant donner des maladies secondaires, lorsqu’on utilise par exemple des sprays qui peuvent être dangereux pour la santé.

Les moucherons dans la maison : comment s'en débarrasser ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment s’en débarrasser ?

Avant de vous en débarrasser, il est important de se rappeler que les moucherons jouent un rôle essentiel dans la biodiversité et constituent une source de nourriture pour d’autres animaux, comme les oiseaux et les araignées. Ils jouent également un rôle de pollinisateur. Cependant, si les mouchettes sont trop envahissantes, voici quelques astuces pour s’en débarrasser :
  • Astuce de grand-mère

Placez un petit récipient avec un citron vert dedans. Badigeonnez-le de vinaigre de cidre ou de vinaigre balsamique. Mettez un film plastique sur le récipient et faites des petits trous dedans. Les moucherons iront à l’intérieur et ne sauront plus en sortir.

  • Spray répulsif naturel
Dans un spray de 15 ml, vous pouvez ajouter 30 gouttes d’huile essentielle de citronnelle de Java et compléter avec de l’alcool à 70×90°. Pulvérisez quatre à six fois le spray dans une pièce, en gardant les fenêtres fermées. Vous pouvez aussi utiliser de l’huile essentielle de lavande fine. Renouvelez l’expérience régulièrement. Attention toutefois : il ne faut pas exposer les enfants de moins de trois ans et les femmes enceintes à ce mélange.
L’utilisation d’insecticide est mauvais pour la santé. Si vous pulvérisez du spray dans votre cuisine et que ces produits toxiques se posent sur des aliments ou sur des surfaces, cela peut représenter un danger. Mieux vaut donc utiliser des solutions naturelles.
 

Comment éviter que les mouchettes s’installent chez vous ?

  • Évitez de laisser des fruits mûrir à l’air libre ou de laisser des restes d’aliments dans des casseroles qui stagnent dans l’évier ;
  • Videz régulièrement les poubelles ;
  • Nettoyez la cuisine et les surfaces avec du vinaigre blanc dilué dans de l’eau et du citron. N’oubliez pas de nettoyer l’évier ;
  • Mettez la nourriture au frigo le plus rapidement possible ;
  • Évitez toute eau stagnante dans la cuisine ;
  • Si c’est possible, mettez la poubelle à l’extérieur et lavez le bac à poubelles régulièrement.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Les infections bactériennes, deuxième cause de décès dans le monde

Santé & Bien-être

Belgique : les opioïdes sont encore prescrits trop rapidement et imprudemment

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous