RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture web

"Des mots suspendus", quand la littérature se met au service du podcast

Loading...

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, Jonathan Nguyen a toujours aimé la littérature. Lire, écrire et partager sont ce qui lui a permis de "tenir" en confinement. En mai 2021, il a lancé "Des mots suspendus", un podcast de création littéraire qui ouvre de nouveaux horizons.

Jonathan Nguyen travaille dans les affaires publiques mais il écrit des romans et des nouvelles depuis qu’il est enfant. "Je suis passionné d’écriture depuis mon plus jeune âge. Au milieu des restrictions et de l’incertitude, il me fallait trouver de nouvelles voies de passage pour contourner la crise sanitaire, trouver le moyen de m’évader mais également de faire s’évader les autres. Il me fallait écrire, mais aussi partager." L’objectif de ce podcast est de proposer une pause hors du temps dans un univers poétique.

Pourquoi avoir fait le choix de l’oralité pour partager ses écrits ? "L’idée de mon projet c’est de renouer avec des traditions d’oralité qu’on a perdues mais qui restent très présentes en Afrique Subsaharienne. Ce partage oral a une force déclamatoire qui est presque cathartique dans certains épisodes de mon podcast. En le prononçant, on donne corps et vie aux textes, on le rend réel d’une certaine manière."

"Des mots suspendus", c’est un épisode par mois. Chaque numéro demande beaucoup de travail de préparation, d’écriture et d’enregistrement explique Jonathan Nguyen : "Je conçois chaque épisode comme une petite œuvre : il faut parfois faire des recherches, puis rédiger son texte et le retravailler, mais aussi répéter l’enregistrement car la diction et le ton doivent être justes. Je dirais donc que chaque épisode équivaut en moyenne une dizaine d’heures de travail, enregistrement compris. Je m’enregistre moi-même mais le montage est un métier à part entière. Comme cette dimension est cruciale pour l’aspect immersif du projet, je me fais aider par un professionnel."

Mon engagement en tant qu’écrivain et conteur : celui de tomber le masque, d’être vrai, de raconter des histoires qui touchent dans un monde qui a besoin de panser et de repenser son histoire.

Jonathan Nguyen situe son podcast entre l’autobiographie et la fiction, à la frontière du documentaire. Le voyage est néanmoins récurrent dans les différents épisodes déjà disponibles : "Le thème du voyage et de l’ailleurs est en effet omniprésent. On peut en faire une double lecture : le voyage est parfois géographique (y compris lorsqu’il s’agit d’exil comme dans le Kasàlà du danseur de feu "), mais il est aussi intérieur, relatif à la rêverie et l’évocation du souvenir. L’autre thème central est celui de l’altérité, de la différence. Dans le podcast, je parle de migration, de colonisation (" 215 "), d’homosexualité, en donnant la parole à des communautés souvent ignorées ou rendues invisibles" explique l’auteur.

Défi réussi pour Jonathan Nguyen. Il échange régulièrement avec les auditeurs de son podcast, qui semblent être convaincus par l’expérience : "J’entends souvent aussi que certains épisodes font ressortir des souvenirs, des émotions enfouies, et que malgré les thématiques spécifiques abordées, il y a toujours une part d’universalité: le meilleur exemple en est " Thé brun ", qui parle de souvenirs d’enfance associés à la nourriture. Et bien sûr, un retour que j’ai régulièrement est que le podcast a changé le regard des auditeurs-trices sur certains sujets, comme l’homosexualité par exemple."

"Des mots suspendus" est un podcast qualitatif tant par son contenu que sa forme. On se laisse facilement porter par la voix de Jonathan qui nous emmène dans son univers, à travers ses voyages et nous permet de rêver et nous évader. On apprécie particulièrement l’habillage sonore soigné : chaque épisode est ponctué de bruitages et de musique.

Retrouvez "Des mots suspendus" chaque premier jeudi du mois sur toutes les plateformes d’écoute (Spotify, Apple Podcast, Deezer…), Instagram et Facebook.

Pour faire encore plus de belles découvertes, nous avons demandé à Jonathan Nguyen quelles sont ses recommandations podcasts, voici sa réponse : "Dans le domaine de niche de la création littéraire, j’ai découvert peu de projets similaires au mien. Ce qui m’a aidé quand je me suis lancé, ce sont les podcasts qui visent à faire entendre de nouvelles voix et à donner la parole à des communautés habituellement ignorées – comme je cherche à le faire dans " Des mots suspendus ", mais par le biais de l’empathie et de l’art. De belles découvertes pour moi : Sans Blanc de Rien, Kiffe ta Race, ou encore A l’intersection."

Bonne découverte!

Sur le même sujet

Avis aux belles plumes : les candidatures pour le Prix littéraire de la Nouvelle d’Ottignies sont ouvertes

Littérature

"Petiote", histoire d’un loser qui n’a plus rien à perdre, sauf sa fille

Littérature

Articles recommandés pour vous