Regions Liège

Des menaces planent sur la fête du potiron à Sprimont

L’édition de cette année est annulée ; mais la suite est loin d’être assurée

© © Tous droits réservés

09 août 2021 à 15:50Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

C’est un événement presque incontournable qui, chaque année à la fin septembre, annonce l’imminence de l’automne ardennais. Chaque année ? Plus vraiment : l’an passé, la fête du potiron de Sprimont a été annulée, pour cause de pandémie, et cette fois encore, elle est supprimée. C’est qu’elle draine parfois huit à neuf mille visiteurs, et que, dès lors, elle rentre dans la catégorie des rassemblements de masse, soumis à des normes sanitaires strictes, susceptibles d’évoluer dans les semaines qui viennent, et de toute façon difficiles à respecter pour servir, à table, diverses préparations culinaires à base de la célèbre cucurbitacée.

Mais, au-delà, des questions se posent sur la possibilité qu’il existe jamais une vingt-troisième édition. La dernière fois, à cause d’un temps très maussade, la fête du potiron s’est soldée par de lourdes pertes. Son fondateur souhaite la relancer dans des conditions financières qui ne conviennent guère à l’association de village avec laquelle il collabore. Il envisage certes de continuer; il dément toute décision d’arrêt définitif. Mais il n’est apparemment pas évident de trouver de nouveaux partenaires. La fête du potiron, ça se prépare des mois à l’avance, des plantations en mai, puis des arrosages, puis toute une logistique organisationnelle.

Les sculpteurs de courges n’ont pas encore dit leur dernier mot, mais, dans les alentours, l’affaire suscite déjà de vives émotions…

Sur le même sujet

Russie : neuf malades du coronavirus morts après la rupture d’un tuyau d’oxygène

Monde

Inondations : le coût des dégâts dépassera 26 milliards d’euros en Allemagne, selon le ministre président de Rhénanie du Nord-Wesphalie Armin Laschet

Monde Europe

Articles recommandés pour vous