RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Des fresques urbaines pour rendre l'art accessible et colorer la ville de Namur

Vue de la ville de Namur

Après le projet de "Tricot urbain" l'automne dernier et notamment l'œuvre en tricot de 260 mètres carrés sur la façade de l'hôtel de ville, ces fresques urbaines s'intègrent dans un projet global dans le cadre d'une collaboration entre GAU et l'ASBL Lieux-Communs, une plateforme artistique namuroise, membre du réseau d'art contemporain 50°Nord.

Cette initiative s'inscrit dans une volonté de "faire découvrir l'art contemporain à un large public, via des expositions et événements dans des lieux souvent patrimoniaux, comme le Parlement wallon ou l'église Saint-Loup, mais aussi d'intégrer l'art de manière permanente dans la ville", précise Guy Malevez, président de l'ASBL Lieux-Communs.

Cette réalisation aux motifs "mathématiques" est la première fresque extérieure de l'artiste. Diplômée de l'Ecole de Recherche graphique (ERG) de Bruxelles, la Namuroise réalise depuis 2008 des installations de peintures et sculptures à partir d'objets et de papiers qu'elle ramasse en rue.

Une nouvelle fresque est attendue près de l'aile Eden de l'hôtel de ville, le permis ayant été octroyé voici quelques semaines. "Lorsqu'un endroit est réapproprié, il est respecté, et non plus détérioré", souligne Stéphanie Scailquin, présidente de GAU.


Belga

Sur le même sujet

01 juil. 2016 à 08:38
2 min
28 sept. 2015 à 07:49
1 min

Articles recommandés pour vous