Quel Temps!

Des farines d’anciennes variétés de céréales pour plus de diversification

Le Moulin de la Baronne

© Julie Fohal

À Verdenne, dans la commune de Marche-en-Famenne, Anne-Françoise George produit de la farine artisanale issue de graines d’anciennes variétés. Les graines sont semées, récoltées et moulues à le ferme directement par la "Baronne". Découverte !

Le moulin de la Baronne
Le moulin de la Baronne Julie FOHAL

Anne-Françoise Georges a repris la ferme familiale il y a 20 ans. À l’époque, personne n’aurait parié sur la fille de la famille George pour reprendre l’exploitation : "ça a été la surprise générale, tant dans le voisinage que dans ma famille. Même pour moi… car petite, je n’étais pas forcément attirée par la ferme." Des années plus tard, Anne-Françoise tient l’exploitation seule : une trentaine d’hectares de céréales ainsi que quelques bovins. Depuis peu, elle s’est lancée dans la meunerie après avoir découvert le trieur rotatif de son grand-père remisé au grenier depuis des années. "Je cherchais un projet pour me diversifier. Ça a été un signe pour me lancer ".

Du grain à la farine

Le Moulin de la Baronne

Après des années de culture modernes, Anne-Françoise cultive désormais principalement des variétés anciennes de céréales. Elle nous emmène dans un champ d’amidonnier. "La première céréale qui est apparue sur terre", nous précise-t-elle. Une céréale presque tombée dans l’oubli, mais qui connaît un regain d’intérêt dans les cultures bios. Sa production reste malgré tout très sensible aux caprices de la météo. "Pour nous, la période la plus cruciale est le printemps. Cette année le printemps a été désastreux : pas de pluie et surtout du vent du Nord et du Nord-Est qui asséchait tout. Et puis il a gelé fort tard aussi, ce qui a vraiment compliqué le travail."

Au gré des aléas de la météo, Anne-Françoise fait la plupart des travaux elle-même : d’une année à l’autre, elle trie ses grains pour les semer, elle laboure, récolte, fait sécher les grains puis les transforme en farine. Pour l’épeautre, Anne-Françoise a fait l’acquisition d’une décortiqueuse afin de retirer l’enveloppe du grain. Pour la farine, elle travaille avec un moulin, tout en bois avec une meule de pierre de 50 cm de diamètre, muni d’une tamiseuse afin de pouvoir faire les différents types de farines. "Les farines sont fabriquées en fonction de la demande afin de proposer des produits les plus frais possible", explique-t-elle.

La farine de la ferme du Moulin de la Baronne est vendue directement à la ferme, ainsi que dans une dizaine de magasins.

Vers toujours plus de diversification

Depuis peu, son fils Oscar, 18 ans, apprend à ses côtés. Et dans ce souci toujours de diversification, lui aimerait produire des pâtes. Anne-Françoise a également fait l’acquisition d’une floconneuse pour faire des flocons d’avoine, d’épeautre et d’orge. L’agricultrice a également planté des lentilles cette année. "Quand j’étais dans l’agriculture traditionnelle, j’avais l’impression que notre avenir était bouché. En cherchant à me diversifier et en privilégiant le circuit court, je me suis rendu compte qu’il y avait tellement de possibilités. Après 20 ans dans la ferme, les horizons continuent de s’ouvrir et je me rends compte qu’il y a encore plein de choses à découvrir. C’est ce que j’adore dans ce métier", termine Anne-Françoise.

Le Moulin de la Baronne
Le Moulin de la Baronne Julie Fohal

Pourquoi le Moulin de la Baronne ?

Lorsqu’on la rencontre, Anne-Françoise n’a rien de l’idée qu’on se fait d’une baronne. Mais alors, pourquoi ce nom ? "Un vieil agriculteur du village venait souvent me rendre visite et boire un café. Il voyait que j’étais souvent bien entourée (parce qu’il y a toujours des voisins ou des enfants pour m’aider à la ferme) et il me disait "T’es vraiment qu’une Baronne" en Wallon. Ça a fait rire les enfants et mes voisins et le surnom est resté… Au moment de lancer mon projet de meunerie, je trouvais que c’était un chouette clin d’œil à cet ancien voisin aujourd’hui décédé."

Sur le même sujet

Les céréales ont de plus en plus de place dans notre alimentation

Nutrition

Articles recommandés pour vous