RTBFPasser au contenu

Regions

Des employés de Ryanair dénoncent le système à Charleroi

Des employés de Ryanair dénoncent le système à Charleroi
28 juin 2011 à 11:52 - mise à jour 29 juin 2011 à 07:181 min
Par Daniel Barbieux

Si certains des employés présents travaillent encore pour la compagnie, d’autres l'ont quittée récemment en raison des habitudes de travail imposées par la société.
L'application du droit social irlandais a été pointée par les employés comme la source de beaucoup de leurs problèmes. Ils ont affirmé gagner 16,20 € brut par heure de vol. Quant aux heures dévolues au briefing, au travail au sol ou aux éventuels retards ou avaries, elles ne seraient pas prises en considération. Les employés ont également dénoncé le règlement prévu en cas de maladie. Ainsi, après trois jours d'absence, les travailleurs de Ryanair sont obligés de se présenter auprès d'un responsable de la compagnie pour évoquer leurs problèmes de santé.
Selon eux, les frais liés à la formation sont aussi à charge du personnel. Ce dernier les rembourse souvent par petites mensualités déduites de son salaire.
La CNE a affirmé réfléchir à une réponse à apporter aux problèmes abordés. Elle se fera sur le terrain juridique et politique. Le syndicat devrait également mener une action de sensibilisation sur le site de l'aéroport de Charleroi (BSCA) qui sert de base continentale à la compagnie Ryanair. Cette action serait prévue en septembre 2011.
Ci-contre : les témoignages de ces employés au micro de Jean-Christophe Adnet.

Réponse de Ryanair face à ces accusations

La compagnie low cost précise que son personnel travaille sur des avions irlandais qui sont considérés comme territoire irlandais par l'Union européenne. Il est donc logique qu'ils soient soumis à la législation de ce pays.

Et plus globalement sa direction souligne que les protestations relayées par l'intermédiaire de la CNE sont sans fondement et que d'éventuelles démarches en justice sont irrémédiablement vouées à l'échec.



Daniel Barbieux avec Jean-Christophe Adnet.

Conditions de travail déplorables chez Ryanair

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous