RTBFPasser au contenu
Rechercher

Diables Rouges

Des Diables rouges peu inspirés encore une fois frustrés par le pays de Galles

11 juin 2022 à 04:00 - mise à jour 11 juin 2022 à 20:40Temps de lecture3 min
Par Giovanni Zidda

Décidément, le pays de Galles est un adversaire qui ne réussit pas à la Belgique. Des Diables rouges peu inspirés ont dû se contenter d’un partage 1-1 face aux Gallois à Cardiff samedi soir dans leur 3e match dans le groupe A4 de Nations League.

L’équipe de Roberto Martinez pensait avoir fait le plus dur en concrétisant une de ses rares occasions via Youri Tielemans (50e) mais a baissé la garde en fin de match et permis au jeune Brennan Johnson d’égaliser (86e).

Véritable bête noire de la Belgique ces dernières années, le pays de Galles récolte un 4e partage sur les sept dernières confrontations avec notre équipe nationale (1 succès, 2 défaites). Un bilan bien négatif pour nos Diables.

Au classement de la Ligue des Nations, la Belgique fait du surplace. Avec 4 points au compteur, elle reste derrière les Pays-Bas (7 pts), tenus en échec par la Pologne (4 pts). Le pays de Galles ne compte qu’une unité au compteur.

La dernier rendez-vous de ce mois de juin bien chargé pour les Diables rouges est prévu mardi à Varsovie face à la Pologne.

Un début de match délicat et quelques frissons en 1ère mi-temps

Ampadu pensait avoir ouvert le score après 5 minutes
Ampadu pensait avoir ouvert le score après 5 minutes © Tous droits réservés

Pour le troisième match de la Belgique en 8 jours, Roberto Martinez continue à faire tourner ses pions. Kevin De Bruyne et Axel Witsel sont les seuls à être titularisés pour la 3e fois alors que la défense noir-jaune-rouge est une nouvelle fois remaniée. Theate fait sa première apparition de la semaine et est accompagné de Dendoncker – confirmé après sa bonne prestation contre la Pologne – et Boyata, réaligné malgré ses difficultés face aux Pays-Bas.

Une arrière-garde belge qui est mise à rude épreuve dès les premières minutes de jeu. Boostés par un hymne national chanté à tue-tête dans les travées du Cardiff City Stadium, les Gallois démarrent pied au plancher… et font trembler les filets dès la 5e minute via Ampadu. Heureusement pour la Belgique, un hors-jeu est signalé par le VAR et le score reste de parité.

La Belgique s’affiche pour la première fois à l’avant à la 9e minute. Hennessey est vigilant sur une reprise de Tielemans. Ce sera une des rares occasions belges du match. La Belgique peine en effet à franchir les premières lignes galloises et manque d’initiative pour déplacer ce bloc bien organisé. Batshuayi est trop isolé et les déchets techniques dans les trente derniers mètres coulent les sporadiques offensives belges. Alors que Yannick Carrasco tergiverse et manque de conviction (29e et 32e), le pays de Galles est davantage tranchant.

Après une tentative de Bale (14e), c’est Roberts (37e et 39e) qui s’affiche par deux fois dans les parages de Koen Casteels, sans parvenir à cadrer.

La meilleure occasion belge de la première période est pour le duo Batshuayi – Trossard. L’attaquant de Besiktas pense s’offrir un face-à-face avec Hennessey suite à un beau crochet mais se fait stopper par Davies. Trossard récupère fortuitement le cuir mais manque de réactivité pour le pousser au fond (41e).

Panne offensive après le but de Tielemans, la bonne prestation de Boyata ne suffit pas

Dedryck Boyata
Dedryck Boyata © Tous droits réservés

Après cette première période peu glorieuse, la Belgique remonte sur la pelouse la fleur au fusil. Trossard et Meunier combinent bien sur le flanc droit et s’appuient sur Batshuayi. L’avant-centre belge se retourne facilement et positionne le ballon idéalement dans la course de Tielemans, chirurgical du plat du pied pour faire 0-1.

On pense alors les Diables libérés mais la machine va rapidement s’enrayer. Une frappe enroulée de Carrasco (54e) sera la seule autre opportunité du match pour la Belgique. Les changements (Thorgan Hazard pour Carrasco, Eden Hazard pour De Bruyne et Praet pour Trossard) n’apportent pas les effets escomptés et alourdissent une manœuvre belge qui n’avait pas été brillante jusque-là.

Derrière, Dedryck Boyata semble bien tenir la barre. Très solide dans les duels homme contre homme, le défenseur du Hertha Berlin est rassurant. Pourtant cela n’empêchera pas les Diables rouges de craquer sous la pression des joueurs gallois et de leur public.

Sur leur seule opportunité de la 2e période, les Dragons combinent à la perfection pour libérer Aaron Ramsey dans le rectangle. Coup de génie ou assist fortuit ? Le milieu de terrain de la Juventus ne sait sans doute pas comment il a fait pour servir le jeune Brennan Johnson. La défense belge non plus. Le joueur de Nottingham Forrest, 21 ans, ne se pose quant à lui pas de questions et place du plat du pied dans le dos d’un Koen Casteels impuissant pour figer le score à 1-1. La montée au jeu de Loïs Openda dans les arrêts de jeu n’y changera évidemment rien.

Loading...

Articles recommandés pour vous