Des commentatrices féminines pour les matchs du Mondial, un choix qui ne plaît pas à tout le monde

En Belgique, aucune femme ne commente de match de football durant la Coupe du monde.
27 juin 2018 à 16:18 - mise à jour 27 juin 2018 à 16:18Temps de lecture2 min
Par Audrey Vanbrabant

La Coupe du monde bat son plein depuis plusieurs jours et fait le bonheur de tous les fans du ballon rond. Si les femmes sont nombreuses à affectionner ce sport, certains aimeraient qu'elles se contentent de regarder les matchs et, surtout, de se taire. C'est notamment le cas de l'ancien joueur de Chelsea, Jason Cundy, qui "préfère une voix d'homme" quand il regarde le football car il n'aimerait pas "écouter une voix aiguë pendant 90 minutes".

Le problème est que l'avis de l'ex-footballeur est partagé par de plus en plus de personnes et que deux commentatrices sportives se retrouvent, bien malgré elles, au cœur de multiples remarques négatives sur les réseaux sociaux. Vicki Sparks et Claudia Neumann commentent respectivement les matchs du Mondial pour la BBC anglaise et la ZDF allemande.

Dans le monde encore très masculin (voire machiste) qu'est celui du football, le fait reste assez rare pour être notifié. En Belgique par exemple, aucune femme ne commente de match en direct. Pourtant, les journalistes sportives existent. À la RTBF, les indétrônables Rodrigo Beenkens et Thierry Luthers gardent le monopole du commentaire. Du côté flamand, même constat. Pour le reste, Ophélie Fontana résume le Mondial en direct du JT et Christine Schréder, cheffe d'édition de VOOSport, donne régulièrement son avis sur le plateau de Benjamin Deceuninck. Niveau femme, c'est tout pour l'"épopée russe".

Ophélie Fontana résume la journée footballistique et Christine Schréder décrypte les matchs.
Ophélie Fontana résume la journée footballistique et Christine Schréder décrypte les matchs. © Tous droits réservés

Porc sexiste

Si ceux qui sont d'accord avec Jason Cundy n'ont pas tardé à se faire entendre et scander haut et fort qu'ils dénigraient les médias qui choisissent des femmes, d'autres n'hésitent pas à défendre les deux commentatrices. En plein direct, Jason Cundy balance son avis : pour lui une voix féminine, c'est inécoutable. L'animateur également présent sur le plateau n'hésite pas à le couper pour le qualifier de "porc sexiste" avant de lui faire comprendre que certaines voix de commentateurs sont très désagréables et que la sienne en fait partie. Cette séquence a notamment été compilée dans l'émission Quotidien animée par Yann Barthès :

Loading...

Depuis son intervention, Jason Cundy a présenté ses excuses. Pourtant, certains s'en donnent encore à cœur joie sur Twitter ou ailleurs. "C'est une honte qu'une femme ait le droit de commenter", pense l'un d'entre eux.

Peu importe quel pays remporte la Coupe tant convoitée, le Mondial reste loin d'être une victoire pour l'égalité des sexes. 

>>> À lire également : "Agressée avant son direct du Mondial, la journaliste brésilienne réagit: "Respecte, connard !""

 

Articles recommandés pour vous